Cameroun: Entrepreneuriat - 25 femmes formées à Yaoundé II

Grâce à l'Organisation international du travail, les participantes ont bénéficié d'un renforcement de capacités du 20 au 22 septembre dernier.

Après la ville de Douala, c'est au tour de Yaoundé d'accueillir la caravane de formation à l'autonomisation des femmes opérant dans la gestion des ressources naturelles. 25 femmes issues de la commune de Yaoundé II ont bénéficié d'un renforcement de capacités en entrepreneuriat du 20 au 22 septembre derniers au sein de l'Institut national de formation des formateurs et de développement des programmes, basé à Yaoundé.

Animée par l'Organisation international du travail (OIT), en collaboration avec le ministère de l'Emploi et de la Formation professionnelle, cette formation a pour but de soutenir les femmes vulnérables ayant souffert de la pandémie du Covid-19. « Il s'agit d'une initiative conjointe inter agences du système des Nations unies au Cameroun pour soutenir l'emploi, accompagner les petites entreprises et les travailleurs du secteur informel pendant et après de la pandémie sanitaire », a expliqué Ali Madaï, représentant de l'équipe d'appui technique de l'OIT au travail décent pour l'Afrique centrale.

Durant trois jours, les 25 participants ont été formés en gestion des projets, à l'éducation financière, à l'accès aux outils d'entrepreneuriat et gestion comptable. Adapté aux profils des bénéficiaires, le séminaire de formation s'est également attardé sur l'élaboration des plans d'affaires pour la mise à l'échelle des micros entreprises.

A cet effet, les dix meilleurs business plans seront financés entre 800 000 et 1 500 000 F par l'OIT au terme de la formation. « Après cette phase pilote, les femmes retenues vont servir d'ambassadrices auprès des autres. Celles-ci vont créer au moins 50 emplois au sein de la commune de Yaoundé II », a précisé Bernadette Sylvie Ngwa, coordonnateur national du programme de promotion des emplois verts au Cameroun.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X