Congo-Brazzaville: Droits de l'enfant - Ketsia Passou et Emmanuel Jidisa désormais défenseurs de la jeunesse

Dans leur nouveau rôle, Ketsia Passou agée de 17 ans et Emmanuel Jidisa 14 ans, soutiendront le travail du Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef) en République démocratique du Congo (RDC) pour faire avancer les droits de l'enfant, à promouvoir la participation des jeunes au processus décisionnel et à faire entendre la voix des plus jeunes, notamment pour la cause climatique et les enjeux environnementaux dans le pays.

Le représentant de l'Unicef en RDC, Édouard Beigbeder, a félicité Ketsia Passou et Emmanuel Jidisa qui ont accepté d'être des défenseurs de leurs congénères. « Je tiens à féliciter Ketsia et Emmanuel pour leur engagement au côté de l'Unicef pour défendre les droits de l'enfant et pour porter la voix des jeunes Congolais et Congolaises, notamment en faveur de la cause climatique. Nous devons impliquer au maximum les enfants et les jeunes pour agir ensemble et pour bâtir un monde meilleur pour tous », a-t-il déclaré.

A travers leur engagement, Ketsia et Emmanuel sont déterminés à militer pour le respect des droits des enfants car, ont-ils soutenu, bien souvent la voix des jeunes n'est pas prise en compte dans les grandes décisions les concernant.

« Dans un monde où parfois la voix des jeunes ne compte pas, je souhaite représenter la jeunesse congolaise, j'ai de l'espoir pour mon pays. Je souhaite aussi sensibiliser et motiver les jeunes à participer et prendre leurs responsabilités. Ils doivent devenir des super-héros pour faire changer les choses, et notamment s'investir dans la lutte contre le changement climatique pour notre avenir à tous », a fait savoir Ketsia.

Pour sa part, Emmanuel s'est dit fier d'être un enfant congolais et d'être un défenseur de la jeunesse. « Les jeunes doivent préparer leur avenir, ce qui me tient à cœur, c'est de pouvoir défendre mon pays et notre futur contre la déforestation. Parfois, la déforestation est nécessaire pour vivre, mais il faut absolument planter des arbres. Les arbres nous aident à respirer et ils sont importants pour le climat », a-t-il conseillé.

D'abord engagés avec les Enfants reporters encadrés par l'Unicef, Ketsia et Emmanuel ont été formés aux thématiques des droits de l'enfant et aux techniques du journalisme. Ils ont été amenés à produire des articles de plaidoyer, rencontrer plusieurs ministres et personnes influentes pour faire entendre leurs voix et porter celles des enfants et des jeunes Congolais et Congolaises. Au cours de l'année 2021, Ketsia et Emmanuel ont participé à la campagne de plaidoyer de l'Unicef "La voix des jeunes face aux enjeux climatiques".

Les défenseurs de la jeunesse de l'Unicef sensibilisent l'opinion publique aux problèmes qui touchent les enfants et les jeunes à travers le monde. Ils ont l'occasion de travailler avec cette agence des Nations unies sur des campagnes de plaidoyer et des initiatives, afin d'inspirer d'autres jeunes à agir pour rendre le monde meilleur et garantir le respect des droits de chaque enfant.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X