Algérie: PAG - Appel à des mesures urgentes pour une véritable transition économique

Alger — Les membres du Conseil de la Nation ont affirmé, mardi à Alger, que le Plan d'action du Gouvernement requiert la prise de mesures urgentes en vue d'organiser une véritable transition économique.

Lors de la séance consacrée au débat du Plan d'action du Gouvernement, les membres du Conseil de la Nation ont abordé un ensemble de mesures, dont essentiellement la dépénalisation de l'acte de gestion, l'intérêt à accorder au secteur agricole, la concrétisation de l'ouverture commerciale à même d'augmenter les exportations, ainsi que la lutte contre le recul du taux de change et la hausse du taux d'inflation.

Le membre du Conseil de la Nation du tiers présidentiel, Mohamed Zakaria a évoqué l'impératif de ne pas se précipiter à lever la subvention jusqu'à s'assurer du classement correct des catégories des citoyens, d'autant que ceci "peut prendre des tournures dangereuses, en cas de rejet".

Le même membre a , par ailleurs, mis en avant la nécessité d'accorder un intérêt au secteur agricole dans le contexte des moyens dont disposent certaines wilayas, de traiter la problématique de la rareté des eaux et de maîtriser de manière idoine la dépense publique.

De son côté, le membre du Conseil de la Nation pour le parti du Front de libération nationale (FLN), Khalil Ezzine a relevé l'impératif d'améliorer le pouvoir d'achat du citoyen et de réviser l'échelle des salaires dans la fonction publique de façon équitable, soulignant également l'impératif d'encourager le responsable gestionnaire à prendre l'initiative, tout en mettant en place une loi relative à la protection des énergies gérantes intègres".

Quant au membre du Conseil de la Nation pour le parti du Rassemblement nationale démocratique (RND), Ilyes Achour, il a mis l'accent sur la nécessité d'encourager la production nationale et réduire les exportations en résistant aux lobbies d'importation et au marché noir et en les poussant à se tourner vers la création de projets de production locale.

De son côté, le sénateur du FLN, Mustapha Djaban, a appelé à la levée du gel sur les projets de développement et à la récupération de certaines grandes entreprises publiques, qui connaissent une situation fragile, ainsi qu'à l'arrêt des campagnes pour mettre fin aux fonctions et nommer des cadres des grandes entreprises, ce qui menace leur stabilité, selon lui.

Quant au sénateur Mohamed El Arbaoui du RND il a souligné la nécessité d'améliorer le pouvoir d'achat, soulignant également la nécessité de clarifier le calendrier de mise en œuvre du plan d'action du gouvernement et les sources financières qui permettront sa mise en œuvre progressive.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X