Cote d'Ivoire: Récent crash d'un MI-24 - Le gouvernement ivoirien donne les raisons

22 Septembre 2021

Dans la nuit du jeudi 9 au vendredi 10 septembre 2021, un hélicoptère d'attaque MI-24 de l'armée ivoirienne, en mission de reconnaissance sur la ligne frontalière nord, a perdu tout contact avec la station de contrôle. Les recherches entreprises ont permis de localiser l'aéronef qui s'est écrasé à deux kilomètres au nord de la localité de Togolokaye, dans le département de Téhini, en République de Côte d'Ivoire.

Ce mercredi 22 septembre 2021, au terme du Conseil des ministres, présidé par le Chef de l'État, Alassane Ouattara, à Abidjan-Plateau, le ministre de la Communication, des Médias et de la Francophonie, par ailleurs porte-parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, a livré les premières conclusions de l'enquête concernant le crash de l'aéronef ivoirien.

Selon le ministre de la Communication, le crash serait survenu suite à des conditions météorologiques défavorables. Pour le porte-parole du gouvernement, l'aéronef a dû être frappé par la foudre. « Une des boîtes noires de l'appareil a été trouvée, la seconde boîte est toujours en train d'être recherchée. L'exploitation des boîtes noires permettra de préciser les conditions météorologiques qui ont provoqué ce crash », a ajouté le ministre.

Toutefois, il a indiqué que les recherches ont permis de retrouver les dépouilles des membres de l'équipage constitués de trois instructeurs étrangers et de deux opérateurs ivoiriens.

Respectant la mémoire des morts, le conseil a décidé de rendre un hommage militaire aux victimes ivoiriennes ce vendredi 24 septembre 2021, à la place d'armes Ouattara Thomas d'Aquin de l'Etat-major général au Plateau.

Quant aux instructeurs étrangers, une cérémonie sera organisée en leur honneur à la base aérienne de Port-Bouët avant le rapatriement de leur corps.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X