Niger: Signature ce mercredi à Lomé d'un Accord de Ligne de Crédit de la BIDC de 7 Milliards FCFA en faveur de la BAGRI

document

Confidentiel Afrique reproduit ci dessous dans son intégralité le discours du Directeur Général de la BAGRI, Monsieur Maman Lawal Mossi.

Monsieur le Président de la Banque d'investissement et de Développement de la CEDEAO;

Messieurs les Vices Présidents ;

Mesdames et Messieurs les Directeurs ;

Distingués invités ;

Mesdames, Messieurs ;

Je voudrais commencer par rendre grâce à Dieu pour avoir permis la tenue de cette importante cérémonie qui consacre la signature de l'Accord de Ligne de Crédit

entre la Banque D'Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) et la Banque Agricole du Niger (BAGRI) pour le financement des petites et moyennes entreprises en République du Niger.

Je voudrais ensuite m'acquitter d'un agréable devoir. Celui de transmettre à Monsieur le Président de la BIDC les remerciements et les plus vives félicitations du Conseil d'Administration de la BAGRI, et au-delà des Plus Hautes Autorités de la République du Niger qui nous ont encouragés, suivis et appuyés tout le long du processus couronné par la signature du présent accord.

Monsieur le Président, La BAGRI a en effet été créée il y'a de cela un peu plus de dix ans à l'Initiative des Plus Hautes Autorités de la République du Niger avec pour mission principale d'instituer un système de financement le plus étendu possible, en proposant des produits financiers adaptés aux agriculteurs nigériens et aux autres petites et moyennes entreprises.

Mesdames et Messieurs, la question de l'accès au crédit et à des services financiers adaptés et sécurisé est assurément une des clés à l'approfondissement du secteur financier au Niger et constitue une préoccupation dans mon pays dont les performances en la matière restent encore perfectibles.

Monsieur le Président, en acceptant d'accorder une ligne de crédit d'un montant de 7 milliards, Votre Banque offre à la BAGRI l'opportunité d'accomplir sereinement la mission qui lui a été confiée en contribuant à renforcer significativement nos capacités d'intervention en direction des PME/PMI.

Désormais, la BAGRI disposera de ressources adaptées, à moyen terme lui permettant d'adresser des demandes qui jusqu'ici sont restées non satisfaites. L'importance de cette demande se reflète dans notre pipeline de projets, mis à votre disposition.

Mesdames et Messieurs, la cérémonie qui nous réunit ce matin est l'aboutissement de plus de douze mois d'un travail assidu de nos services compétents respectifs. Ils sont à saluer. Mais, je suis conscient que rien ne s'aurait être accompli sans l'autorisation et l'accompagnement du plus haut management de la BIDC et plus particulièrement de la confiance personnelle de Monsieur le Président de la BIDC.

Nous voulons croire, Monsieur le Président, que cette confiance est la reconnaissance de l'expertise développée depuis plus de dix ans par la BAGRI et sera un exemple pour nos différents partenaires au développement. Votre implication personnelle nous honore et nous vous assurons notre engagement à remplir tous nos engagements.

Pour ce faire, nous savons, Mesdames et Messieurs pouvoir compter sur votre indéfectible appui afin de mieux servir les producteurs agricoles

Je vous remercie pour votre aimable attention.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X