Burkina Faso: Extension de la centrale de Zagtouli - 17 mégawatts attendus en 2022

22 Septembre 2021

La directrice des opérations Afrique, Caraïbes et pacifique de la Banque européenne d'investissement (BEI), Maria Shaw Barragan, a visité le prochain site de construction de la centrale photovoltaïque de Zagtouli, le mercredi 22 septembre 2021.

La directrice des opérations Afrique, Caraïbes et pacifique de la Banque européenne d'investissement (BEI), Maria Shaw Barragan : « Je suis très impressionnée par le site de Zagtouli 1».

Forte de ses 129 600 panneaux solaires sur une superficie de 60 hectares, la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli va connaître une extension de sa capacité en passant de 33 mégawatts (MW) à 50 MW. En attendant le démarrage des travaux de construction de la centrale solaire Zagtouli 2, la directrice des opérations Afrique, Caraïbes et pacifique de la Banque européenne d'investissement (BEI), Maria Shaw Barragan, a visité le site étendu sur 26 hectares, le mercredi 22 septembre 2021. Pour la responsable de la BEI, l'objectif de sa visite de terrain consiste à constater l'état d'avancement des travaux du projet de construction de la centrale photovoltaïque Zagtouli 2.

Le DG de la SONABEL, Baba Ahmed Coulibaly : « La centrale solaire Zagtouli 2 va renforcer la capacité de la nationale d'électricité ».

« La BEI a octroyé un prêt de 27 millions d'euros pour contribuer à l'augmentation de la capacité de production solaire. Elle est une banque de climat. Là où il y a des énergies renouvelables, vous trouverez des Européens qui sont prêts à faire de partenariats avec les autorités locales afin de produire une énergie bénéfique pour la population », a-t-elle justifié. Outre le site, la délégation conduite par Maria Shaw Barragan, a effectué une tournée dans les salles de conduite et de commande de la centrale photovoltaïque Zagtouli 1 pour s'imprégner du mécanisme de transformation du système solaire.

« J'ai été très impressionnée en visitant les locaux. Dans les salles de transformation, nous nous sommes rendu compte qu'il y a un travail remarquable qui se fait pour qu'il y ait la connexion avec les autres pays de la sous-région comme la Côte-d'Ivoire et le Ghana », a-t-elle ajouté. Tout en remerciant les partenaires financiers, le Directeur général (DG) de la Société nationale burkinabè d'électricité (SONABEL), Baba Ahmed Coulibaly, a fait savoir que la construction de la centrale Zagtouli 2 s'inscrit en droite ligne de la politique du gouvernement. Pour lui, le gouvernement a choisi de développer des centrales solaires pour répondre au besoin de la population en matière d'électricité. « Les 17 MW vont permettre à la centrale d'avoir une capacité de 50MW.

Cela aura un impact considérable sur la production de la SONABEL. Nous allons ainsi renforcer le mixte énergétique dans la phase solaire », a-t-il dit. En termes de rentabilité économique, le chef de projet central solaire Zagtouli 2, Jean de Dieu Yaméogo, a souligné qu'il s'agit d'une installation technique qui va venir renforcer la capacité de la SONABEL en vue de satisfaire la clientèle. « L'énergie qui sera produite est de 17 MW soit 33 mégawatts heures (MWh), donc 33 millions de kilowattheures (KWh). Les 33 MWh peuvent permettre d'économiser de l'argent au niveau du budget national, soit deux milliards F CFA par an. On note également une économie en matière de production du CO2 de 18000 tonnes par an. C'est un avantage certain pour l'environnement, les finances et la nation » a-t-il dit. En rappel, le début des travaux est prévu se dérouler à partir de janvier 2022 au 31 décembre 2022.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X