Afrique de l'Ouest: Le long chemin vers la monnaie unique

22 Septembre 2021

Le conseil des ministres a adopté mercredi l'avant-projet de loi autorisant la ratification de l'accord de coopération monétaire entre les gouvernements des Etats membres de l'Union monétaire ouest africaine (UMOA) et la France.

Un accord signé en décembre 2019 à Abidjan.

Selon le communiqué officiel, 'cet accord constitue une avancée majeure réalisée dans l'intégration économique et monétaire des huit pays membres de l'UMOA, en mettant en place les bases de leur adhésion à l'ECO, la future monnaie unique.

L'Eco doit, à terme, améliorer les échanges entre les différents pays membres, renforcer la stabilité et la résilience des économies des 8 pays de l'Union, impulser une croissance forte, durable et inclusive dans la région.

L'UMOA se caractérise par la reconnaissance d'une même unité monétaire, le Franc de la Communauté Financière Africaine (F.CFA), dont l'émission est confiée à la BCEAO.

L'UMOA comprend actuellement : le Bénin, le Burkina, la Côte-d'Ivoire, la Guinée Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X