Algérie: Procès de Ghediri - 7 ans de prison ferme requis

Alger — Le procureur de la République près le Tribunal criminel de Dar El Beida a requis mercredi une peine de 7 ans de prison ferme à l'encontre de Ali Ghediri, poursuivi pour "participation en temps de paix à une entreprise visant à fragiliser le moral de l'Armée nationale populaire (ANP)".

Le représentant du parquet a requis également une peine de 20 ans de prison ferme à l'encontre de Hocine Guasmi, comparaissant dans la même affaire et qui est poursuivi pour "faux et usage de faux", "usurpation d'identité", "intelligence avec l'étranger" et " fragilisation du moral de l'Armée nationale populaire (ANP)".

Le procureur de la République a justifié les peines requises par "la gravité des faits reprochés" aux accusés, exprimant son souhait que ces peines "sévères" puissent "servir d'exemples" à l'avenir.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X