Cote d'Ivoire: Issiaka Diaby (Cvci) à des revendeurs de fer à béton - "Les Ivoiriens ne veulent plus mourir dans des effondrements d'immeubles"

Le président du Collectif des victimes en Côte d'Ivoire, Issiaka Diaby a dit à des revendeurs de fer à béton, que les Ivoiriens ne veulent plus mourir dans des effondrements d'immeubles. C'était au cours d'une rencontre d'échanges avec ces revendeurs de fer à béton, le mardi 21 septembre 2021 à Abidjan-Plateau.

Issiaka Diaby a rappelé aux revendeurs de fer à béton, les impacts négatifs de l'utilisation de matériaux contrefaits dans la stabilité de l'armature des bâtiments : " Des revendeurs de fer à béton savent qu'il y a des fers à béton dont les diamètres ne sont pas conformes, d'autres ne le savent pas. Les Ivoiriens ne veulent plus mourir dans des effondrements d'immeubles, comme ce qui a été donné de voir dans certains quartiers du District d'Abidjan tels que Abata et Anono. Une telle escroquerie massive ne peut plus continuer. On ne peut pas accuser les revendeurs de fer à béton sans les avoir écoutés. C'est pourquoi nous vous avons conviés à cette rencontre".

Pendant les échanges, certains revendeurs de ce matériau de construction comme Brahima Coulibaly ont évoqué quelques difficultés : "Nous n'avons aucun moyen pour contrôler les dimensions du fer à béton. Il faut que l'État nous aide dans ce sens, à travers ses structures". Répondant à cette préoccupation, Issiaka Diaby a dit : "Nous avons déjà eu des échanges avec le Laboratoire du bâtiment et des travaux publics (LBTP) et ils sont disposés à vous aider. Quant à Germain Houphouët, il propose que les usines qui fabriquent et fournissent les fers à béton aux revendeurs, puissent également fournir des fiches techniques qui précisent les différents diamètres, de sorte qu'en cas d'accidents, les responsabilités soient situées, parce que le revendeur n'y est pour rien dans les effondrements d'immeubles enregistrés en Côte d'Ivoire. Le président du Collectif des victimes en Côte d'Ivoire et les revendeurs de fer à béton se sont accordé sur un délai de deux semaines, au terme duquel une autre rencontre avec les membres du gouvernement concernés par la question (le ministère de la Construction, du Logement et de l'Urbanisme, celui du Commerce et de l'Industrie) sera organisée.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X