Madagascar: Secteur NTIC - E-Tech contribue à la relance économique du pays

La société e-Tech du groupe ArkeUp veut contribuer à la relance économique de Madagascar.

Elle a d'ailleurs enregistré une croissance de l'ordre de 40% pour le premier semestre de cette année, et ce, malgré la crise sanitaire liée à la pandémie de covid-19. Un projet intitulé E-LLE vient ainsi d'être lancé. Il s'agit d'un programme de formation dédié aux femmes qui a pour objectif d'offrir un levier de développement à la gente féminine tout en contribuant à l'augmentation de l'employabilité.

Elle a également mis en œuvre le programme Sésame visant à soutenir l'avenir des jeunes par le biais d'un appui aux études académiques des jeunes bacheliers en difficulté jusqu'à leur obtention d'un diplôme de licence. Force est également de reconnaître que cette entreprise de service du numérique a pu créer plus de 500 collaborateurs et continue à offrir des débouchés à la population malgache en recrutant actuellement des centaines d'employés.

Partager sa vision. En outre, une association « Tamberina with e-Tech-groupe ArkeUp » est mise en place en août dernier dans le but de faire ressentir plus de retombées économiques positives pour la nation. " Comme son nom l'indique, Tamberina fait référence à la "redevabilité". Avec cette association qui veut être fédérateur des actions responsables, eTech - groupe ArkeUp veut rendre à Madagascar ce qu'il nous a offert à travers des projets de développement Économique, Social et Environnemental.", a souligné Sitraka Randriamisatiana, présidente de l'association. Cette entreprise de service du numérique a en même temps invité d'autres partenaires publics ou privés à partager sa vision, lors de sa participation à la 15e édition de la Foire Internationale de Madagascar, qui s'est tenue la semaine dernière.

Demos. Par ailleurs, e-Tech a fait découvrir au grand public à travers les différentes démos de Geotab, vidéos analytics bot ou encore solution BIM, comment l'Intelligence Artificielle et le machine learning peuvent révolutionner nos vies, à cette occasion. Des conférences sur les enjeux de la transformation digitale ainsi que sur l'utilité des formations et certifications internationales en IT proposés par ArkeUp Academy Océan Indien (AAOI), y étaient également organisées. Ce centre de formation qui, selon les apprenants, offre plus que des cours théoriques. "AAOI m'a appris à penser de manière critique et à analyser les situations auxquelles je fais face afin que je puisse évaluer des challenges et déceler des solutions adéquates.", a témoigné Soniah Voaharinirina, une apprentie ayant obtenu trois certifications accompagnées par des badges numériques et des lettres de mérite délivrés par Cisco.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X