Afrique: UEMOA - Un accroissement de 3,9% du secteur primaire au 2ème trimestre 2021

La valeur ajoutée brute du secteur primaire s'est accrue de 3,9% au deuxième trimestre 2021, par rapport à la même période de l'année précédente, après une hausse de 3,1% un trimestre plus tôt.

Selon la Bceao qui donne l'information, cette dynamique traduit un regain des activités dans le secteur agricole et, dans une moindre mesure, de ceux de l'élevage et de la pêche. Les résultats de la campagne agricole 2020/2021 font état d'une production vivrière de l'Union qui s'est chiffrée à 69.075.960 tonnes, en hausse de 4,5% par rapport à la campagne précédente. La Bceao explique que cette augmentation des récoltes est portée par celle des céréales (+1.405.826 tonnes, soit +4,6%), des autres cultures (1.000.348 tonnes, soit +8,7%) et des tubercules (+568.230 tonnes, soit +2,3%). Comparées à la moyenne des cinq dernières années, les récoltes de la campagne agricole 2020/2021 sont en hausse de 13,3%.

«Les récoltes de produits d'exportation se sont également accrues, au cours de la campagne agricole 2020/2021 par rapport à la campagne précédente, notamment pour l'arachide, la noix de cajou et le caoutchouc. En revanche, les récoltes de cacao, de café et de coton graine ont été moins importantes que durant la campagne précédente », révèle la Bceao.

La Bceao souligne que la récolte d'arachide est ressortie à 3.779.861 tonnes, en hausse de 9,1% par rapport à la campagne 2019/2020, en raison de la bonne répartition spatiotemporelle des pluies dans la majorité des Etats membres de l'Union. La production de noix de cajou s'est élevée à 1.300.322 tonnes au cours de la campagne 2020/2021, en augmentation de 19,7% par rapport à la campagne précédente. Cette évolution est essentiellement liée à la progression de 33,7% des

récoltes enregistrées en Côte d'Ivoire. La production de caoutchouc est évaluée à 949.276 tonnes au cours de la campagne 2020/2021, soit un accroissement de 98,4% par rapport à la saison agricole précédente, sous l'effet de l'augmentation du nombre d'arbres arrivés à maturité.

En revanche, la production de cacao a connu une baisse de 2,7%, durant la campagne 2020/2021, en s'élevant à 2.188.355 tonnes au sein de l'Union. La production de café est ressortie à 102.605 tonnes au cours de la campagne 2020/2021, en diminution de 11,2% par rapport à la campagne précédente, du fait notamment du repos végétatif qui caractérise le stade actuel du cycle de production ainsi que des mesures prises par la Côte d'Ivoire pour rationaliser l'exploitation des ressources forestières et préserver le couvert végétal. La récolte du coton graine est ressortie à 2.034.750 tonnes dans l'Union, durant la campagne 2020/2021, en baisse de 21,2% par rapport à la campagne 2019/2020. Ce résultat découle principalement de la chute de la production au Mali de 75,1%, consécutive à la diminution des

superficies emblavées, suite à un désaccord du monde rural sur la diminution des prix d'achat au producteur.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X