Congo-Kinshasa: FEMUA - Koffi Olomidé très fâché à Abidjan

Le souvenir de la mort de Papa Wemba sur la scène du Festival des Musiques Urbaines d'Anoumbo (Femua), en avril 2016 reste encore douloureux pour tous les fans congolais, tout comme ceux à l'international. Il n'en fallait pas plus pour que la prestation d'un autre artiste aussi célèbre vienne créer un nouveau scandale.

L'artiste congolais Koffi Olomidé a une fois de plus fait parler de lui sur la scène du Festival des musiques urbaines d'Anoumbo à Abidjan, lors de la clôture de cet évènement musical le dimanche, 12 septembre dernier.

Koffi Olomidé est monté sur scène à 6 heures du matin, quelques minutes après, il s'est fâché et a stoppé sa prestation. Selon les informations reçues, les raisons qui ont été à la base de cet acte est que la star congolaise n'a pas apprécié qu'on lui fasse monter sur scène à cette heure-là, alors qu'il devait y monté à 3h00 du matin mais aussi pour cause d'une faible présence du public sur les lieux. L'incident aura suscité des réactions au sein du public ivoirien qui, pour la plupart, n'a pas apprécié ce dédain de l'artiste congolais.

Cet événement relayé par les médias étrangers à l'occurrence, la Radio France Internationale et Jeune Afrique a été vu d'un mauvais œil par certaines personnes. Ces personnes accusent les médias internationaux de ternir l'image de l'artiste. Filip Keyser a écrit sur son compte Facebook « ces gens oublient que notre douleur au sujet de la mort de Papa Wemba n'est pas encore passée et voilà qu'ils nous méprisent sans scrupule. Je dirais même plus, on vient d'attaquer le continent. En fait le problème n'est pas d'écrire un article qui relate des faits mais que ça soit pour RFI, France 24 ou maintenant Jeune Afrique... je vois des journalistes décidés à détruire Koffi. On parle souvent de professionnalisme des journalistes africains mais je vois ici des européens médiocres (... )».

La question qui se pose ici est de savoir pourquoi les stars congolaises sont programmées au petit matin ? Est-ce un complot ? Est-ce une défaillance organisationnelle ? Beaucoup de questions que soulève l'organisation de ce festival.

C'est dans ce cadre que Joël Lamika, président des consommateurs lésés, pense que Koffi Olomidé ne devrait plus prester dans ce festival, mais plutôt être co-organisateur pour éviter à l'avenir ce manque de considération envers sa personne et aussi toute une nation.

Notons que la 13ème édition du Festival des musiques urbaines d'Anoumbo était placé sous le thème "Alliance Afrique-Europe : paix et développement" et a réuni une vingtaine d'artistes venus d'Afrique et d'Europe. Cet évènement a duré une semaine, soit du 7 au 12 septembre 2021 à Abidjan, en Côte d'Ivoire.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X