Congo-Kinshasa: Soutenance de thèse/Unikin - Célestin Kanyama obtient la mention grande distinction et devient Docteur en Droit

C'est avec comme mention Grande distinction que l'ancien Commissaire Divisionnaire de la Ville-province de Kinshasa, Célestin Kanyama Cishiku Bilolo a été confirmé Docteur en Droit, cela après la défense de sa thèse de fin d'étude supérieur en Droit pénal et criminologie, le samedi 18 septembre 2021, à l'Université de Kinshasa.

Intitulée "contribution à la construction d'une politique criminelle de lutte contre le phénomène KULUNA", la thèse du désormais Docteur en Droit s'est basée sur la problématique de ce phénomène courant dans la ville-province de Kinshasa et qui est caractérisé par un banditisme urbain des jeunes, de fois drogués.

Selon ce récipiendaire, la faiblesse du soutien et d'appui des pouvoirs aux familles pauvres, la rupture des liens sociaux et le processus d'urbanisation anarchique dans les villes, les conflits armés et le déplacement intempestifs des populations ont entrainé l'exclusion et la marginalisation des couches sociales le plus vulnérable, lesquelles peinent à satisfaire leurs besoins vitaux. Cette vulnérabilité engendre sur le plan social et culturel une dégringolade de valeurs fondatrices de la société. Et elle débouche sur le plan institutionnel et criminologique notamment, sur la résurgence des phénomènes de déviance dont la prostitution, la consommation de drogues et la commission affectées par ces phénomènes.

«Cette montée d'actes de délinquance s'explique, en partie par le relâchement des mœurs, l'absence d'emploi, la déscolarisation, la crise de l'autorité parentale et l'absence de véritables repères pour les jeunes comme le précise l'auteur R. Koudou dans son ouvrage », a fait savoir Célestin Kanyama avant de poursuivre que ce phénomène se manifeste beaucoup plus à Kinshasa et c'est cette province qui a été prise comme échantillon, dans le chef d'une catégorie de personnes dont l'Age varie entre 8 et 35 ans.

La gestion du phénomène "KULUNA" c'est leur appréhension du problème et, par ricochet, de leurs stratégies de lutte. Par la suite, il a proposé quelques plans et actions stratégiques qui pourront permettre aux acteurs de prise de décisions, d'agir effectivement et efficacement pour juguler un phénomène qui alimente tous les fantasmes.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X