Ile Maurice: Covid-19 - Des sources crédibles démentent le nombre officiel de morts

23 Septembre 2021

Le nombre de morts liés au Covid-19 s'allonge. Mardi, le ministère de la Santé faisait état de sept morts en une journée, directement liés au Covid-19. Cependant, selon des sources officieuses crédibles, le nombre de personnes positives mortes ce jour-là serait plus élevé...

Le ministre de la Santé, le Dr Kailesh Jagutpal, a expliqué, lors d'un point de presse du National Communication Committee mardi, qu'à mardi après-midi, il y avait eu 130 décès. Il a affirmé que 56 patients sont décédés directe- ment du Covid-19 alors que les 74 autres étaient positives au virus au moment de leur décès mais qu'elles sont mortes d'autres complications de santé. Il a ajouté que des 56 morts du virus, «une cinquantaine d'entre eux n'avaient pas reçu de vaccin.»

Cependant, selon plusieurs sources de sociétés de pompes funèbres, les chiffres communiqués par le ministère de la Santé et le nombre cadavres à enterrer ne corroborent pas. Sans compter que dans plusieurs de ces cas, des détails n'ont pas été communiqués. D'ailleurs, le site Worldometers affichait, hier, 60 morts attribuées au Covid-19 alors que le ministre Jagutpal n'en a annoncé que 56. «Il est arrivé, à plusieurs reprises, depuis que le nouveau protocole est en vigueur, que l'hôpital ENT nous envoie des morts non accompagnés de certificat de décès. L'hôpital se contente de nous faire dire que ces personnes avaient contracté le virus», révèle une de ces sources.

Ces cas font-ils partie de chiffres communiqués publiquement ou y a-t-il un nombre supérieur de morts par rapport au chiffre annoncé ? «Il y a des jours où nous recevons des personnes décédées, qui étaient positives au Covid-19, selon les dires du personnel de l'hôpital ENT alors que le ministère ne fait aucune annonce publique par rapport à ces décès. Pourtant, ces corps proviennent bien de l'hôpital ENT. Nous ne pouvons pas donner un chiffre exact sur le nombre de corps que nous recevons. Mé sé sir ki ena boukou sa bann zour la», affirme une autre source d'une autre société de pompes funèbres.

Mais qu'est-ce qui cause tant de décès ? Selon une source officieuse crédible à l'hôpital ENT, nous avons atteint le pic de la pandémie, d'où le nombre important de décès ces jours-ci. «Avant le pic, nous avions seulement deux à trois personnes qui mourraient du Covid-19. En l'espace d'une journée, ce nombre a pris l'ascenseur. Et les chiffres grossissent.» Ce qui veut dire qu'un plus grand nombre de personnes sont infectées par le virus dans le pays et que le taux de mortalité augmente en conséquence.

À l'hôpital ENT, notre source se veut cependant rassurante. Il n'y a pas de manque de lits ou de respirateurs artificiels pour les patients admis pour le moment. «Nous avons 27 respirateurs et nous n'avons jamais utilisé plus de six à la fois.»

Au ministère de la Santé, on persiste à dire qu'il n'y a pas plus de morts du Covid-19 que ceux annoncés. Notre source indique qu'ils annoncent uniquement le nombre de personnes directement décédées du virus et que les autres personnes positives mortes souffraient d'autres maladies ayant entraîné leur décès. Cependant, tous les médecins ne sont pas du même avis et ils affirment que le ministère «n'annonce pas le nombre exact de morts.»

«Je ne comprends pas jusqu'ici pourquoi le ministère ne considère pas, par exemple, les personnes cardiaques qui meurent et qui sont positives au virus, comme des personnes mortes du Covid-19. Le ministère attribue le décès à une crise cardiaque ou aux problèmes cardiovasculaires alors que l'on sait pertinemment bien que le virus a affecté l'état du patient et c'est ce qui a causé la crise cardiaque. C'est pour cela que l'on dit que les personnes cardiaques sont à risque», explique un cardiologue.

Un autre médecin abonde dans son sens, ajoutant qu'il ne faut pas oublier que «le Covid-19 est un virus pro-inflammatoire, qui cause des caillots sanguins chez les patients. Ce sont ces caillots sanguins causés par le virus qui ont tué beaucoup de personnes, qui avaient d'autres maladies. Et s'il n'y avait pas le virus, il n'y aurait pas eu de caillots sanguins, et dans beaucoup de cas, pas de morts.» Donc, selon ces praticiens, le nombre des personnes décédées, rendu public par le ministère de la Santé, est faussé si l'on continue de ne pas imputer la cause de mortalité au virus. Nous avons essayé d'avoir une déclaration officielle du ministère de la Santé, sans succès.

Trois nouveaux décès

Après les sept décès annoncés mardi, trois décès directement liés au Covid-19 ont été comptabilisés, hier. C'est ce que révèle un communiqué émis par le ministère de la Santé en début de soirée.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X