Sénégal: Coût des accidents de la circulation - La sécurité routière coûte 163 milliards par an à l'État

23 Septembre 2021

Au-delà du coût/bilan humain se caractérisant par plus de 600 personnes tuées chaque année sur les routes au Sénégal et des milliers de blessés dont certains vivent avec un handicap pour le reste de leur vie, la sécurité routière coûte 163 milliards de F CFA par an au budget de l'Etat du Sénégal.

Mme Irène Mingasson, l'Ambassadrice de l'Union européenne (UE) au Sénégal, en a fait mention lors du lancement officiel avant-hier, mardi 21 septembre 2021, par le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye, du Programme d'Appui à la Gouvernance dans le Secteur des Transports Terrestres (PAGOTRANS).

C'est pourquoi, a-t-elle assuré, «la Team Europe grâce à son expertise accompagne le Sénégal afin de disposer de solutions de mobilité efficaces, sûres et respectueuses de l'environnement, et à créer les conditions permettant au secteur d'être concurrentiel et générateur de croissance durable et d'emplois».

Le projet PAGOTRANS a pour objectif général d'élaborer et de mettre en œuvre une stratégie de communication visant un changement de comportement des usagers de la route, incluant les conducteurs privés et professionnels face à l'insécurité routière, la diminution voire l'éradication de la surcharge à l'essieu, la baisse de la pollution de l'air due aux transports terrestres et la prise en compte des aspects genre et emplois dans le secteur des transports terrestres.

C'est un programme financé par l'UE pour un montant d'environ 4 millions d'euros (2 milliards 620 millions F CFA) sur une durée de 2 ans. La maîtrise d'œuvre est confiée au ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, particulièrement la Direction des routes.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X