Sénégal: Aubin Sagna aux transporteurs/chauffeurs, lors de la caravane de sensibilisation sur la sécurité routière - «Les accidents de la route ne sont pas une fatalité, on peut les éviter»

23 Septembre 2021

En perspective du Grand Magal de Touba célébré dimanche prochain, le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres, et du Désenclavement a organisé hier, mercredi 22 sept 2021, une caravane de sensibilisation sur la sécurité routière à la gare routière Les Baux Maraîchers.

Venu présider l'activité, le Secrétaire général du ministre de tutelle, Aubin Sagna, a lancé un appel aux chauffeurs afin d'éviter les accidents de la route, en ayant un comportement responsable. Tout en rappelant des règles de prudence et de prévention aux conducteurs, convaincu que «les accidents de la route ne sont pas une fatalité, on peut les éviter».

Les accidents de la route sont récurrents au Sénégal surtout pendant les grand événements/rassemblements religieux comme le grand Magal de Touba. Malgré cette fréquence, avec à la clé plus de 600 morts par ans et un coût annuel de 163 milliards F CFA au budget de l'Etat, «les accidents ne sont pas une fatalité car nous pouvons les éviter».

De l'avis du Secrétaire général (SG) du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Aubin Sagna, «il y a beaucoup d'accidents de la route, nous le constatons tous. Alors, je voudrais dire solennellement que les accidents de la route ne sont pas une fatalité, nous pouvons les éviter et nous devons les éviter. La raison, parce que les accidents de la route nous prennent beaucoup de vies humaines.

En effet, les accidents de la route ont un coût sanitaire très lourd parce que pour les familles des victimes, pour l'Etat et pour la prise en charge médicale, la facture est lourde. C'est beaucoup d'efforts que l'Etat central est obligé de consentir pour la prise en charge durable des accidents. Enfin, nous comprenons combien il est important de prendre toutes les mesures pour éviter les accidents de la circulation, quelle que soit la période, l'événement et la situation.

Or, nous avons remarqué que pendant le Magal de Touba, nous décomptons beaucoup d'accident de la route et de morts», a déclaré le représentant du ministre Mansour Faye, lors de la cérémonie de lancement de la caravane de sensibilisation sur la sécurité routière en perspective du Magal de Touba hier, mercredi 22 septembre 2021, à la gare routière Les Baux Maraîchers.

Poursuivant ces propos, le SG du ministère des Transports terrestres de révéler : «si vous avez remarqué, avant la mise en service de l'autoroute Ila Touba, nous décomptions au minimum quelques 20 morts sur nos routes, pendant, à l'occasion du grand Magal de Touba. Mais, dès qu'on a ouvert Ila Touba, le chiffre est tombé tout bas, parfois nous avons 7 morts. Et ces nombres de morts ne sont pas enregistrés sur cette même autoroute, mais sur d'autres axes des routes nationales. Cela montre que nous pouvons éviter les accidents de la circulation».

Avant de poursuivre : «pour éviter les accidents de la route, il faut éviter les allers retours sans fin, car il y a un seuil de fatigabilité que chaque être humain atteint. Nous avons beau prendre du café, de la cola, mais ce n'est pas possible ; nous allons dormir et ça nous fera des morts. Quand vous devez voyager, prenez le temps de vérifier votre véhicule. Vous allez au Magal en préparant bien vos habits, de la nourriture pour faire la fête, mais préparez en même temps votre véhicule ; regardez la qualité de vos pneus, est-ce que cela peut vous portez jusqu'à Touba et revenir.

Donc, jetez un coup d'œil car la pneumatique est un élément essentiel dans la conduite, il ne faut pas hésiter à dépenser pour avoir de bons pneus. Autant vous avez préparez tout ce dont vous avez besoin, mais au moins mettez de bons pneus pour arriver à destination», a conseillé M. Sagna. Le SG du ministère des Infrastructures a également exhorté les transporteurs et chauffeurs qui roulent la nuit de vérifier les éclairages ou les phares de leurs véhicules, sans oublier la vitesse.

Selon lui, l'autoroute n'est pas faite pour rouler au-delà de 130 km/h. Cela peut causer des accidents et quand ça dépasse ou va au-delà des limites, ça peut être mortel. C'est pourquoi, poursuit-il, «j'en appelle à tous ces Sénégalais qui vont à Touba à faire de sorte à éviter les accidents, en ayant un bon comportement parce qu'il reste et demeure que plus de 90% des accidents de la circulation sont malheureusement dus au comportement de l'homme, du conducteur.

C'est ça la réalité. Car, tant que nous ne changeons pas nos comportements, nous allons continuer à décompter des morts sur les routes notamment à l'occasion de ce grand événement qui survient dans quelques jours, le grand Magal de Touba», a conclu Aubin Sagan, SG du ministère des Infrastructures, des Transports Terrestres.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X