Algérie: Constantine - Donner une dimension nationale plus globale à la mémoire de Zighoud Youcef

Constantine — Les participants à un colloque historique portant sur des "Aspects du militantisme et de l'activité révolutionnaire du martyr Zighoud Youcef" ont appelé, jeudi à Constantine, à donner une dimension nationale plus globale à la mémoire du martyr symbole, tombé au champ d'honneur le 23 septembre 1956.

Cet objectif sera atteint à travers "la sensibilisation de l'opinion publique, en particulier les jeunes quant à l'importance de tels événements historiques", a estimé Mahieddine Khayat, membre du Conseil scientifique du musée du moudjahid de Constantine dans son intervention lors de cette rencontre, tenue à la Maison de la culture Malek Haddad, à l'occasion du 65ème anniversaire de la mort du martyr Zighoud Youcef, en présence de l'Inspecteur général du ministère des Moudjahidine et des Ayants-droits, Omar Bensaâdallah.

Il a également appelé à "l'organisation de séminaires nationaux et des manifestations historiques et culturelles avec le concours des chercheurs et des professeurs en histoire nationale pour sensibiliser le milieu éducatif, tous paliers confondus, à l'importance de l'histoire de la Révolution en particulier".

Pour sa part, l'inspecteur général du ministère des Moudjahidine et des Ayants-droits a souligné, lors de l'allocution inaugurale, les capacités et les qualités du martyr, déclarant: "La Nation algérienne est fière de la grandeur et des sacrifices des martyrs de la Révolution libératrice parmi lesquels Zighoud Youcef".

Il a ajouté que cette rencontre, organisée par le musée du moudjahid de la wilaya de Constantine en coordination avec le musée régional du moudjahid de Skikda, s'inscrit dans le cadre de "la commémoration de la glorieuse mémoire historique et une occasion pour mettre la lumière sur la lutte et le génie de Zighoud Youcef, considéré comme un des hommes du mouvement national qui a contribué à faire émerger une prise de conscience politique conduisant au déclenchement de la Révolution du 1er novembre 1954".

De son côté, le wali de Constantine, Messaoud Djari a relevé que la commémoration de l'anniversaire de la mort du martyr Zighoud Youcef est " une occasion pour se recueillir à la mémoire du martyr et se remémorer nos vaillants chouhada et transmettre leur message aux nouvelles générations".

Il a ajouté que la commémoration de cet anniversaire "porte plus d'une indication pour perpétuer la continuité sur la voie des martyrs, s'en inspirer et mettre l'accent sur la nécessité de préserver les acquis de l'Etat et enseigner l'histoire aux générations futures afin que nos enfants cultivent l'amour de la patrie et portent le flambeau de la génération de la Révolution".

Plusieurs interventions axées sur le parcours de lutte de Zighoud Youcef ont été présentées en plus d'un hommage rendu à la fille du martyr, Mme Chama Zighoud et les moudjahidine Ali Bouziane et Ahmed Zaîr, torturés au cours de la Guerre de libération par les soldats français, au centre de torture implanté dans l'actuelle commune de Zighoud Youcef.

M.Bensaâdallah, représentant du ministre des Moudjahidine et des Ayants-droits, avait présidé avec les autorités locales civiles et militaires, la cérémonie commémorative du 65e anniversaire du martyr Zighoud Youcef, au cimetière des martyrs de la commune éponyme.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X