Congo-Kinshasa: La faiblesse de l'administration est une épine dans le pied de Félix Tshisekedi

Une administration publique efficace est essentielle pour établir l'ordre public, faire respecter les lois et lutter efficacement contre la corruption.

Pour que tous ces efforts qui sont déployés par l'IGF, le ministère des finances et toutes les autres institutions, sous le leadership du président Félix Tshisekedi, pour maximiser les recettes de l'État, puissent avoir une incidence réelle sur le vécu quotidien et avoir des effets positifs sur la population, il faudrait une réforme profonde de l'administration pour efficacement administrer le territoire, garantir l'effectivité de l'autorité de l'État et l'ordre public dans tous les coins et recoins du pays.

Un Etat est une entité juridique chargée de diriger et d'administrer un territoire et une population donnée au moyen d'une autorité politique.

Comment administrer un territoire quand la structure étatique qui est l'administration territoriale est peu efficace, voir même inexistante dans certains recoins du pays, où les populations sont livrées à elles-mêmes, faute d'une administration capable de rétablir l'ordre public ?

L'administration territoriale est une organisation institutionnelle et administrative des entités géographiques d'un pays. Elle est constituée d'une autorité territoriale qui administre et applique strictement les décisions de la hiérarchie.

Tant et aussi longtemps que nous n'aurons pas compris qu'il est absolument nécessaire et indispensable de se doter d'une administration publique efficace, tant que nous ne verrons pas l'urgence et la nécessité de réformer profondément l'administration publique actuelle composée de 350.000 agents qui sont éligibles à la retraite, c'est-à-dire plus de 65 ans ; de 14.000 agents qui ont plus de 90 ans d'âge ; de 256 agents qui ont une centaine d'années et le plus âgé a 110 ans, selon les dires du ministre de la Fonction publique, nous sommes en train de construire la maison RDC sur du sable mouvant.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X