Afrique: Nations unies - Joe Biden préconise la diplomatie pour défier le changement climatique et la Covid-19

Lors de son premier discours onusien depuis son entrée en fonction, le président américain a préconisé la résolution des défis internationaux tels que le changement climatique, la covid-19 par le biais de la diplomatie et le développement.

« Au lieu de continuer à combattre les guerres du passé, nous fixons nos yeux sur l'affectation de nos ressources aux défis qui détiennent les clés de notre avenir collectif », a déclaré Joe Biden, promettant « une nouvelle ère de diplomatie implacable [et] d'utiliser la puissance de l'aide au développement pour investir dans de nouvelles façons d'élever les gens dans le monde ».

Le président américain veut faire de son pays le leader du financement public du climat en doublant l'aide des pays à faible revenu et en leur accordant un soutien supplémentaire, ainsi que l'augmentation des capitaux privés dans l'objectif de mobiliser cent milliards de dollars en soutien à l'action climatique dans les pays en développement, socle de l'accord de Paris sur le climat. La réalité étant que ce « sont les moins responsables de la crise climatique mais ceux qui luttent le plus pour faire face à ses impacts et se remettre de la fréquence et de l'intensité croissantes de ces catastrophes », a déclaré Harjeet Singh, conseiller principal de Climate Action Network International.

Le financement de l'adaptation au changement climatique a pris du retard sur la réduction des émissions malgré les projections selon lesquelles les coûts d'adaptation pourraient atteindre cinq cents milliards de dollars par an d'ici à 2050, d'après les projections des experts. « C'est là que nous devons voir [... ] un saut quantique ou un changement radical dans la façon dont nous pensons à l'adaptation », a déclaré Rachel Kyte de l'université Tufts. Elle incite les institutions de financement du développement à repenser leurs dépenses pour mettre l'adaptation au changement climatique au centre.

Joe Biden a fait valoir qu'éviter des engagements militaires coûteux permettrait aux Etats-Unis de s'attaquer aux défis internationaux tels que le changement climatique et la covid-19 via la diplomatie et le développement. Pour certains membres de la société civile, les réponses mondiales au climat et à la pandémie sont inextricablement liées et le monde échoue à l'esprit de coopération sur les deux fronts.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X