Congo-Kinshasa: Beni - La MONUSCO remet le nouveau bâtiment de la Mairie aux autorités congolaises

communiqué de presse

La MONUSCO a remis le mercredi 22 septembre au gouverneur de la province du Nord-Kivu, le nouveau bâtiment de la Mairie de la ville de Beni, construit avec le financement des Fonds de cohérence pour la stabilisation.

L'ancien bâtiment avait été incendié le 25 novembre 2019 par des manifestants en colère qui réclamaient la fin des tueries. Un nouveau est construit exactement au même emplacement. La mairie de Beni dispose à nouveau des locaux.

Le gouverneur de province, le lieutenant-général Constant Ndima a salué « un outil de plus pour la stabilisation ».

« Je suis très content. La stabilisation de notre territoire en dépend. Une fois l'administration est bien tenue, ça facilite la communication, ça facilite aussi la cohésion entre la communauté. C'est un outil de plus pour la stabilisation du territoire et pourquoi pas de toute la province du Nord-Kivu », a déclaré le gouverneur devant la presse.

La cérémonie de remise officielle de cet ouvrage s'est déroulée devant l'esplanade du nouveau bâtiment, en présence de plusieurs autorités tant civiles que militaires.

Dans son allocution, le maire de la ville a insisté sur le caractère public du bâtiment qui doit désormais être protégé par tous les habitants de Beni.

Interrogé par la presse après la cérémonie sur les débordements qui surviennent quelque fois lors des manifestations publiques dans la ville, le gouverneur appelle tout le monde à « regarder dans la même direction ».

« Pourquoi souhaiter que s'il y a encore des tueries, nous devons encore casser ? Notre rôle est de sécuriser notre population et d'apporter la paix », a-t-il insisté.

Bientôt un mur de clôture

Le nouveau bâtiment de la mairie de Beni dispose de dix-sept bureaux. L'enceinte de la Mairie n'est cependant pas clôturée. La construction du mur de clôture n'était pas prévue dans le projet.

Dans son allocution, le chef de bureau intérimaire de la MONUSCO a promis le début de la construction de cette clôture dans un avenir proche.

« Le processus administratif est en cours. Après le processus administratif, il y aura le processus financier et les travaux vont commencer. La certitude qu'il faut retenir est que le mur sera fait », a fait savoir Abdourahamane Ganda.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X