Burkina Faso: IIe congrès extraordinaire du MPP - Sous le signe du renforcement du parti

24 Septembre 2021

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) tient du 24 au 26 septembre à Ouagadougou, son IIe congrès extraordinaire, sous le thème « poursuivre le renforcement du MPP dans un Burkina Faso réconcilié, résilient et prospère ».

« Nous devons au sortir de ce congrès de la maturité nous engager résolument dans la poursuite du renforcement du MPP en se répartissant de toutes les pratiques qui nuisent à l'homogénéité du Parti ». C'est l'appel du président du Mouvement du peuple pour le progrès, Simon Compaoré, à l'endroit des militants et militantes du parti du « soleil levant », à l'ouverture du IIe congrès extraordinaire du parti, le 24 septembre 2021, à Ouagadougou. Plus qu'une rencontre pour se conformer aux décisions des instances du parti, selon M. Compaoré, le congrès qui se tient sur trois jours, revêt un intérêt capital, d'où le thème « poursuivre le renforcement du MPP dans un Burkina Faso réconcilié, résilient et prospère ».

A l'en croire, le Burkina-Faso travers un tournant décisif de son évolution marquée par l'émergence d'une jeunesse « exigeante et assoiffée » de progrès et de démocratie, mais parfois « impatiente et radicalisé ». « A nous le devoir d'orientation, d'éducation et de responsabilisation pour en faire une jeunesse forte, portée vers la créativité, l'initiative et la conscience de la Nation, l'ardeur au travail », a-t-il fait savoir.

Il a précisé qu'il n'est point possible de promouvoir la jeunesse sans résoudre le problème de l'emploi qui entrave la marche vers le développement. Selon lui, le MPP, doit contribuer à la résolution de ce problème social que constitue le drame d'une jeunesse oisive, errante, sans but ni espérance et qui, forcément, est ballotée comme un navire ivre en haute mer et à la merci du tout-venant.

« Il est donc de la responsabilité de tout Parti au pouvoir, de formuler des politiques de jeunesse, de veiller à leur mise en œuvre et de les évaluer périodiquement », a-t-il souligné. Il a ajouté que s'agissant de la femme, le parti doit soutenir toutes les initiatives prises pour l'amélioration de leurs conditions, mais aussi leur responsabilisation à tous niveaux de la vie de la nation.

Il a par ailleurs invité, la direction politique du Parti qui sera issue de ce IIe congrès extraordinaire à prendre les dispositions pour relever les défis des élections municipales de 2022. Pour cela, a-t-il indiqué, le parti se doit non seulement une organisation et un fonctionnement plus efficaces à travers une vision claire, mais également un positionnement en tant que force de propositions et d'actions.« Avec la conviction forte que nous sortirons de ces assises plus déterminés et unis pour des victoires toujours plus éclatantes au profit du Parti et du peuple burkinabé », a-t-il lancé.

Simon Compaoré a salué tous les partis et formations politiques de l'Alliance des partis de la majorité présidentielle (APMP) pour leur soutien dans la mise en œuvre du programme présidentiel. Le représentant de l'APMP, le président du parti du Nouveau temps pour le développement (NTD), Vincent Dabilgou, a réitéré l'accompagnement de l'association au Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. Il a laissé entendre, que la solution du développement du Burkina ne viendra pas d'ailleurs ni dans la division. Pour cette raison, a-t-il réaffirmé « nous, partis de la majorité présidentielle apporterons notre soutien au chef de l'Etat dans sa vision déclarée et sa volonté affichée de réconcilier les Burkinabès pour construire solidaire et résiliente ».

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X