Afrique de l'Ouest: Lutte contre le terrorisme - Le président du Faso plaide pour un mandat onusien en faveur de la Force conjointe du G5 Sahel

24 Septembre 2021

« Dans la lutte contre le terrorisme, les seuls efforts des pays touchés n'auront d'impacts importants et durables que s'ils sont soutenus par la Communauté internationale » a déclaré le président du Faso.

Rappelant qu'il s'agit de paix et de sécurité internationale, le président Roch Marc Christian Kaboré a souligné que la meilleure façon d'aider le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger, et le Tchad dans leur lutte contre l'hydre terroriste, « serait de placer le mandat de la Force conjointe du G5 Sahel sous le chapitre VII de la Charte des Nations unies ».

A cette tribune de l'ONU, le président du Faso a réaffirmé l'engagement du Burkina Faso, victime d'attaques terroristes, à assurer la sécurité sur l'ensemble de son territoire. «Tout sera mis en œuvre pour garantir la sécurité dans les régions menacées » a indiqué le chef de l'Etat.

Pour ce faire, selon le président du Faso, « le gouvernement a adopté des instruments de pilotage de la politique de sécurité nationale et continue à renforcer les compétences de ses Forces de Défense et de Sécurité, pour une efficacité opérationnelle satisfaisante ».

Le président du Faso a également salué l'engagement de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) à travers le Plan d'actions 2020-2024 pour l'éradication du terrorisme dans la région.

Direction de la communication de la présidence du Faso

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X