Algérie: Le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs formera des imams sahraouis

Alger — Le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Youcef Belmehdi, a annoncé, jeudi, que son département formera des imams du Sahara occidental, suite à la mise en place d'un ministère sahraoui délégué en charge des affaires religieuses.

M.Belmehdi a reçu une délégation sahraouie au siège du ministère, composée du ministre sahraoui de la Justice et des Affaires religieuses Mohamed Mbarek Ahmed Sidi, et le ministre délégué chargé des affaires religieuses, Sid Ahmed Alayat, ainsi que l'ambassadeur sahraoui en Algérie, Abdelkader Talab Omar. Les deux parties ont évoqué les moyens de renforcer les relations entre les deux pays, et la possibilité d'élargir la coopération dans le domaine de la formation des imams.

En outre, le ministre a expliqué que son département jouait également un rôle dans le système de coopération entre l'Algérie et le Sahara occidental.

M.Belmehdi, a réitéré, jeudi, le soutien de l'Algérie aux causes justes dans le monde, tant pour la cause sahraouie que pour la cause palestinienne.

Il a également évoqué l'accueil, après le recul de l'épidémie en Algérie, de dizaines d'étudiants sahraouis, au sein des Zawiyas et des écoles coraniques, exprimant son souhait de voir le nombre des étudiants sahraouis augmenter dans l'avenir.

Dans ce contexte, le ministre délégué sahraoui chargé des affaires religieuses a exprimé ses remerciements au ministère des affaires religieuses pour avoir accepté la formation et la coopération dans le domaine des affaires religieuses.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X