Afrique: Demi-finale Afrobasket féminin Sénégal-Nigeria (63-73) - Les D-Tigress barrent la route aux «lionnes»

25 Septembre 2021

La barre a finalement été haute pour l'équipe du Sénégal qui est tombée hier, vendredi en demi-finale de l'Afrobasket féminin. Comme en 2017 et 2019, les «Lionnes» se sont inclinées devant les Ladies Tigress du Nigéria sur la marque de (73-63). Le Sénégal ira chercher la troisième place demain dimanche face au Cameroun. Ce sera en marge de la finale qui va opposer les doubles championnes d'Afrique Nigérianes au Mali.

L 'équipe du Sénégal a perdu hier, vendredi 24 septembre au Palais des Sports de Yaoundé, le duel qui l'a opposé au Nigéria dans le cadre de la demi-finale de l'Afrobasket féminin. La barre a encore été haute pour les Lionnes face aux doubles championnes d'Afrique en titre qui se sont imposées sur le score de 73 à 63. L'équipe sénégalaise peut, cette fois-ci, bien nourrir des regrets pour cette entame qui a été très poussive où elle a presque bafouillé son basket.

En panne d'adresse et moins présente dans la raquette, le cinq majeur sénégalais a subi le jeu des coéquipières de Kalu avant de perdre le premier quart-temps (22-11). Elles peinent encore à trouver le bon allumage face à un Nigéria nettement plus agressif dans la raquette et les rebonds et tranchant dans ses phases offensives. Le Nigéria profite des nombreuses pertes de balle de son adversaire et des nombreux espaces à l'intérieur de la raquette pour se détacher et porter l'écart à plus de 15 points à 3 minutes de la pause (37-23; 7e).

Les Ladies Tigress bouclent tranquillement le deuxième acte de jeu avec une avance conséquent de 14 points (45-31). Au retour des vestiaires, les Lionnes resserrent sa défense. La capitaine Mame Marie Sy sonne la révolte avec une succession de tirs primés. Le Sénégal retrouve quelques vertus offensives et réduit l'écart à moins de dix points (49-38; 5e). Mais, ce n'était pas assez suffisant pour compenser les pertes de balles, les paniers faciles encaissés et les mauvais choix en transition offensive. Ce qui a obligé le coach des Lionnes Moustapha Gaye à réclamer un temps mort pour recadrer et remonter ses joueuses.

Sans succès puisque le Nigéria ne lâche pas prise et parvient à reléguer les Sénégalaises à 20 points (60-49; 9e) avant de virer avec un pécule de 14 unités au terme du troisième quart-temps (60-44). Dans le dernier quart-temps, les Lionnes jettent leurs dernières forces dans la bataille avec un défenseur homme à homme. (60-48; 3e). Avec Yacine Diop et une Madjiguene Sène plus présente dans la raquette, les Lionnes resserrent la défense et musèlent les pivots adverses. Ce qui aura vite un écho favorable au tableau d'affichage. L'écart va se fondre (63-50; 5e) et redonner un espoir de faire la jonction. Bousculées, Okonkwo et ses coéquipières n'en stabilisent pas moins l'écart à 13 points d'écarts.

En bon capitaine Mame Marie Sy fait parler son expérience et remet son équipe à flot et lui permettant de revenir à 10 points (63-53; 6e) et surtout de mettre la pression. Ce réveil sera toutefois bien tardif car, l'équipe adverse ne tremble pas et garde l'avantage jusqu'au coup du gong final.

Après ses succès 2017 et 2019 en finale, les D-Tigress barrent la route des Lionnes pour la troisième fois d'affilée. Elles vont s'attaquer demain dimanche 26 septembre, à un autre record que seul le Sénégal avait étbali jusque-là. C'est de réussir la passe de trois lors de la finale qui l'opposera au Mali. Une équipe malienne qui a tout simplement réussi à "écœurer" et éliminer en demi-finale le Cameroun, pays hôte du tournoi. Quant au Sénégal, il retrouve demain dimanche à 16 h le Cameroun pour le match de la 3ème place. Une rencontre qui aura également un enjeu puisque une place au podium sera qualificative pour le tournoi de qualification pour la Coupe du monde.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X