Madagascar: Atsimondrano - Une lycéenne meurt après la séance d'EPS

Un incident malencontreux se produit pendant le cours d'Éducation physique et sportive (EPS) dans une école à Atsimondrano. Une élève est décédée.

Un banal cours d'éducation physique et sportive (EPS) dans une école confessionnelle de la circonscription scolaire (Cisco) d'Atsimondrano se termine par la mort d'une élève. Une adolescente de 15 ans, en classe de seconde, perd la vie, jeudi en fin de matinée, après la séance d'EPS. « Elle a fait un malaise et s'est arrêtée pendant la séance de course, selon le récit de sa jumelle qui se trouve dans la même classe qu'elle. Elle se serait plainte d'une douleur au niveau de la poitrine. On lui aurait demandé de se reposer à l'ombre. Elle s'est évanouie, par la suite. C'est une personne inconsciente, la bouche et les yeux entrouverts, que j'ai vue lorsque je suis arrivée à l'école. Comme si elle était déjà morte. Nous l'avons emmené dans un centre de santé de base (CSB), par la suite. Les médecins ont annoncé qu'elle n'était plus parmi nous », raconte la sœur de la victime. Elle précise que la défunte ne présentait aucun problème de santé, lorsqu'elle a quitté la maison pour aller à l'école, le matin.

Les responsables de l'établissement ont une autre version de l'histoire. « C'est pendant l'échauffement qu'elle a fait un malaise. Lorsqu'elle commençait à aller mieux, ses proches l'ont ramenée chez elle. Elle a fait une nouvelle crise chez elle. Ses proches l'ont emmenée dans le centre de santé de base (CSB) à Tanjombato. Le médecin de ce CSB a demandé son évacuation dans un grand hôpital. Elle meurt sur le chemin », a indiqué un responsable de l'établissement dans lequel cette adolescente était scolarisée. Selon le maire de Soavina, Rigobert Rakotoarisoa, cette jeune fille est décédée d'un arrêt cardiaque. « C'est ce qu'ont confirmé les médecins », indique-t-il.

Matière obilgatoire

La mort d'un élève, pendant ou après les cours d'EPS, au niveau des écoles, survient, rarement, selon des professeurs de cette matière. « On demande aux élèves s'ils n'ont pas de problème de santé, avant la séance, pour éviter un tel accident. », indique un professeur. L'EPS es t une matière obligatoire, à partir du collège. Des médecins et des professeurs d'EPS soulignent, qu'en principe, tous les élèves doivent effectuer une visite médicale d'aptitude avant la rentrée scolaire, surtout lorsqu'ils passeront au niveau supérieur. « Cette visite médicale permettra de déterminer l'aptitude de l'élève aux activités physiques. Chaque élève aura une fiche de visite médicale, qui indiquera s'il est apte ou inapte à l'EPS. Malheureusement, les établissements scolaires n'effectuent pas cette visite médicale. », Indique le Dr Hajaniaina Andrianjafy, médecin au sein du service de santé du district.

Cette visite médicale n'est obligatoire que pour ceux qui vont passer les examens officiels. Le Dr Hajaina Andrianjafy recommande aux parents de contrôler systématiquement, l'état de santé de leurs enfants. « Vous pouvez présenter un certificat médical d'inaptitude, au cas où votre enfant a un problème de santé qui l'empêchera de faire des exercices physiques », exhorte-t-il.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X