Sénégal: Le pont Emile Badiane - Un «joola» dormant

25 Septembre 2021

Alors que les cicatrices encore béantes du bateau Le Joola peine encore à se cicatriser, l'état du pont Emile Badiane, trait d'union entre Ziguinchor et le reste de la région, préoccupe les populations du Sud.

Les récurrents accidents sur ce pont ont fini de soulever des complaintes de la part des Ziguinchorois qui réclament sa totale réhabilitation ; à défaut de construire un autre pont sur le fleuve Casamance. D'ailleurs, au lendemain de la tragédie du Joola, les familles des victimes en avait fait une préoccupation pour éviter, préviennent-elles, un «autre Joola»

La question figurait dans le lot de doléances soulevées par les populations du Sud. «Nous ne cessons d'alerter sur l'état de ce pont. Et depuis 2002, nous avons alerté l'Etat sur les dangers de cet ouvrage vieillissant qui menace», déclare Boubacar Ba, le président de l'ANFV / Joola.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X