Congo-Brazzaville: Impfondo - Les parasols s'invitent dans le transport

A Impfondo, chef-lieu du département de la Likouala, sur les voiries urbaines héritées de la municipalisation accélérée et les artères non bitumées, les motos-taxis assurent le transport en commun. 500 F CFA la course, variable selon les distances. La particularité est que ces motos-taxis sont surplombés de parasols.

Le conducteur doit se mettre à l'abri des intempéries, le client aussi. « A l'origine, les taxis-motos n'ont pas de parasols. Nous les achetons au marché puis les installons nous-mêmes pour nous mettre à l'aise sous la pluie ou sous le soleil, pour ne pas connaître un temps d'arrêt en cas de fine pluie et maximiser ainsi nos recettes », a expliqué Yann Ndeko, conducteur.

Au grand marché de la place, les vendeurs de parasols se frottent les mains. Plus il y a de motos-taxis, plus il y a de parasols vendus. L'unité à 1800 F CFA. La fragilité de la nappe est telle qu'elle peut se déchirer à n'importe quel moment. Ce qui augmente le taux d'achat et souffle un vent financier appréciable pour ce segment du marché.

Pour l'heure, dans le transport en commun de la ville oubanguienne, il n'y a pas de taxis proprement dit. Ce sont les motos-taxis qui assurent la mobilité de la population dans la circulation urbaine. L'adaptation des parasols, une réponse aux plaintes des clients, qui permet de se mettre, tant soit peu, à l'abri des fines pluies récurrentes ou du soleil accablant laisse encore entrevoir les beaux jours pour les conducteurs de ces moyens roulants, au point d'inspirer d'autres localités du pays où les motos-taxis sont les principaux moyens de déplacement.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X