Sénégal: Saly-Portudal / Renforcement de la sécurite dans les communes et départements - L'élaboration des contrats locaux de sécurité à l'étude pour une mise en œuvre

25 Septembre 2021

Mamadou Lamine Dramé, l'adjoint au sous-préfet de Sindia (Mbour), a présidé avant-hier, jeudi 23 septembre 2021, à Saly-Portudal, un Comité local de développement (Cld) sur l'élaboration des contrats locaux de sécurité, en présence de Birame Faye, directeur général de l'Agence d'assistance à la sécurité de proximité (ASP) et d'Ousmane Guèye, le maire de la commune. Selon l'autorité sous-préfectorale, la sécurité de proximité est au centre de la rencontre de Saly-Portudal.

La Police, la Gendarmerie et les Sapeurs-pompiers, conviés, ont assisté à la réunion relative aux contrats locaux de sécurité. Le rôle important des ASP dans la sécurité, les services administratifs et les collectivités territoriales a été rappelé par le sous-préfet. En effet, il a insisté sur l'omniprésence des ASP dans l'ensemble des segments de l'administration, expliquant l'importance des demandes faites pour en disposer. La démarche visant à se doter de contrats locaux consiste à renforcer la sécurité, auprès de la Police et de la Gendarmerie, pour lutter contre la délinquance et le banditisme, en veillant et en localisant leurs sources.

A en croire le sous-préfet de Sindia, la mutualisation des Forces de sécurité, en plus de la collaboration avec les ASP, va à coup sûr contribuer à une meilleure sécurisation d'une commune comme Saly-Portudal, abritant une station balnéaire et touristique. La stratégie va donner plus de confiance aux gens pour les inciter à fréquenter ces lieux. A son avis, la combinaison des forces va permettre d'atteindre les objectifs fixés.

Birame Faye, le directeur général de l'Agence d'assistance à la sécurité de proximité (ASP) a rappelé la création de l'ASP, en 2013, par décret du président de la République, dans le but de trouver de l'emploi pour les jeunes et renforcer le dispositif sécuritaire géré par la Police et la Gendarmerie. L'une des cinq (5) missions de l'ASP est la mise en place de contrats locaux de sécurité, en relation avec les comités départementaux et de prévention de la délinquance dans toutes les communes et les départements. Une étude faite, selon le Dg de l'ASP, a mis en exergue la nécessité d'une intervention dans certaines localités.

Par conséquent, une étude faite pour un diagnostic de la délinquance a retenu certaines zones vulnérables comme la commune de Saly-Portudal par rapport à l'activité touristique, Kédougou par rapport à l'exploitation minière et Dahra-Djolof pour lutter contre le vol de bétail. Ainsi quinze (15) communes ciblées vont disposer de contrats locaux de sécurité pour la lutte contre la délinquance.

Et Birame Faye de préciser que le nombre d'ASP à affecter dans un département ou une commune ciblée va se faire sur la base d'une étude pour voir le niveau de la délinquance, le poids démographique de la localité et l'appréciation ou l'évaluation faite en relation avec les Forces de sécurité.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X