Afrique: Protection de l'environnement - 100 millions d'hectares seront restaurés dans 32 pays

25 Septembre 2021

La Commission de l'Union africaine et le Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (Nepad) ambitionnent de restaurer 100 millions d'hectares de terres et forêts dégradées dans 32 pays d'Afrique.

L'Union africaine fait de la restauration des terres et des forêts ses priorités. C'est l'une des voies pour conserver la biodiversité et prévenir l'insécurité alimentaire. Selon des experts du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (Nepad) qui sont en conclave à Dakar depuis hier, la pérennisation du système de production agricole ne peut pas se faire sans des actions de récupération des terres dégradées et de protection des forêts. « Nous avons 32 pays qui ont rejoint l'Initiative Afr100. L'ambition, c'est de restaurer 100 millions d'hectares de terres et de forêts dégradées d'ici à 2030 et de conserver en même temps la biodiversité », a expliqué Mamadou Moussa Diakhaté, chef de la Division durabilité environnementale au Nepad. Cet ambitieux programme va s'appuyer sur les techniques ancestrales de conservation et de restauration des sols. Sa mise en œuvre sera sous-tendue par une vaste campagne de vulgarisation des bonnes pratiques traditionnelles. D'où la réalisation d'un film documentaire diffusé par la chaîne de télévision National Geographic avec des millions de vues.

Les experts ont précisé que la restauration des terres et forêts n'exigera pas la mobilisation d'importantes ressources financières. L'approche sera basée sur l'implication des communautés et l'exploitation à fond de leurs savoirs. « Nous partons sur la base que les ressources financières ne doivent pas conditionner la restauration des sols. Nous mettons l'accent sur la formation des populations. Les formateurs peuvent même provenir des communautés », a indiqué Mamadou Moussa Diakhaté.

Le film documentaire diffusé lors de cette rencontre a mis en lumière les effets de la technique demi-lune qui a permis la régénération des forêts en milieu aride dans les pays de l'Afrique de l'Est. Dans cette partie de l'Afrique, des initiatives à l'échelle locale ont montré leur efficacité en donnant une nouvelle chance aux habitants des villages de poursuivre l'agriculture, de bénéficier des biens et services des écosystèmes forestiers. « La restauration et la régénération des écosystèmes forestiers ont permis aux communautés de retrouver leur source de subsistance. La restauration est un moyen de lutte contre la pauvreté », a soutenu Denis, un des réalisateurs du film documentaire sur les bénéfices de la restauration de l'environnement qui a axé son intervention sur la nécessité de vulgariser les bonnes pratiques traditionnelles en matière de restauration des sols.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X