Afrique du Nord: Une centaine de pêcheurs sénégalais retenus en Guinée par les garde-côtes (association)

Joal-Fadiouth — Une centaine de pêcheurs sénégalais sont retenus en Guinée-Bissau par les garde-côtes de ce pays, a déclaré, samedi, à Joal-Fadiouth (ouest), le président d"'And Bokk Khol", une association de professionnels de la pêche artisanale.

Des acteurs de la pêche réunis autour d'Ameth Wade, le leader de ladite association, ont souhaité que les autorités sénégalaises intercèdent auprès de leurs homologues de la Guinée-Bissau pour obtenir le retour des pêcheurs.

Selon M. Wade, il leur est reproché de pêcher dans les eaux de la Guinée-Bissau avec des outils interdits par ce pays.

Dans chacune des cinq pirogues se trouvent "une vingtaine de personnes", soit "environ 100" pêcheurs, a expliqué Ameth Wade lors d'un point de presse à Joal-Fadiouth.

Les pêcheurs sénégalais ont été conduits par les garde-côtes à Cacheu, une ville située dans le nord-ouest de la Guinée-Bissau.

Le président de l'association "And Bokk Khol" dit avoir informé la direction des pêches maritimes du Sénégal de leur sort. Pour le retour au Sénégal des pêcheurs, il souhaite l'intervention du président de la République, Macky Sall.

"Dans un premier temps, on leur a infligé une amende de 500.000 francs CFA. On leur a ensuite réclamé 2 millions de francs CFA par pirogue en guide d'amende", a ajouté M. Wade.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X