Congo-Kinshasa: Retrait de la MONUSCO - Les indignés outillés pour mieux accompagner la mise en œuvre du plan établi

Les membres du Mouvement des indignés de la situation sécuritaire en République démocratique du Congo (MISS-RDC) et d'autres organisations de la société civile congolaise ont participé, du 22 au 24 septembre, à une session qui leur a permis de s'équiper pour la vulgarisation de la feuille de route de la jeunesse congolaise sur la problématique sécuritaire.

La jeunesse congolaise rassemblée s'est penchée, au centre Tembe na Tembe de Lemba, à Kinshasa, sur l'élaboration des stratégies pour la vulgarisation de la feuille de route nationale et de la résolution 2250. Cette activité, honorée par la présence du président de la commission Défense et sécurité de l'Assemblée nationale de la République démocratique du Congo (RDC), entre dans le cadre du projet Tufaulu pamoja.

Elle s'est appesantie sur les questions sécuritaires, plus particulièrement dans le contexte de l'état de siège. L'activité a été clôturée par un forum organisé dans la salle du ministère des Affaires étrangères qui a permis de rassembler toutes les recommandations formulées.

Parmi les organisations de la société civile qui ont pris part aux travaux, on peut citer les Indignés, l'UJCC, U26, CNJ, Filimbi, Lucha, Debout RDC, FNJEC, CPJ des huit provinces, Lyrec, etc.

Le MISS-RDC, appelé aussi Les Indignés, a, par ailleurs, délégué, le 23 septembre, un de ses membres au lancement des échanges en vue de la préparation de la participation de la société civile dans les mécanismes du Programme de démobilisation, désarmement, relèvement communautaire et stabilité, et la mise en œuvre du Plan de retrait de la Monusco. Ces travaux ont été tenus au siège du Cadre de concertation nationale de la société civile de la RDC. Pour les Indignés, le suivi de toutes ces actions est en cours.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X