Maroc: Dakhla - Interpellation de six personnes, dont un policier, pour organisation de l'immigration illégale et traite humaine

Rabat — Les éléments du service régional de la police judiciaire à Dakhla ont procédé, samedi, en étroite collaboration avec les services de la Direction générale de la surveillance du territoire, à l'interpellation de six individus, dont un fonctionnaire de police exerçant dans la même ville, pour leurs liens présumés avec un réseau criminel s'activant dans l'organisation de l'immigration illégale et la traite humaine.

Dans un communiqué, la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a indiqué qu'une opération d'immigration illégale au départ de la plage "Al Khira" à Dakhla a été mise en échec samedi tôt dans la matinée, faisant savoir que cette intervention sécuritaire s'est soldée par l'interpellation de cinq organisateurs et de 49 candidats à l'immigration clandestine, dont six femmes et neuf mineurs, outre la saisie d'une embarcation pneumatique bimoteur et des jerricans d'essence.

Les recherches et investigations menées par la police judiciaire ont révélé l'implication d'un inspecteur de police exerçant dans l'un des services de sûreté publique de la ville de Dakhla, qui aurait contribué à faciliter les opérations d'immigration illégale en contrepartie de sommes d'argent de la part des organisateurs.

Les mis en cause ont été placés en garde à vue à la disposition de l'enquête judiciaire menée par la brigade nationale de la police judiciaire, sous la supervision du parquet compétent, pour élucider les éventuelles ramifications et les complices potentiels dans cette activité criminelle, conclut le communiqué.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X