Cote d'Ivoire: 7e Sommet mondial pour la paix - Appel à une action concertée pour une paix durable à l'ère de la nouvelle normalité

25 Septembre 2021

Le 18 septembre 2021, la 7e Commemoration annuelle du Sommet mondial pour la paix du 18 septembre d'HWPL s'est tenue en ligne. L'événement de cette année a porté sur les progrès des efforts internationaux et les plans visant à promouvoir l'agenda de la paix à l'ère de la « nouvelle normalité », passant de l'après-Covid à l'avec-Covid.

L'organisateur de l'événement, Heavenly Culture, World Peace, Restoration of Light (HWPL), a mené des activités de consolidation de la paix centrées sur les citoyens pour créer « une culture de la paix » préconisée par l'ONU et la communauté internationale pour mettre en place un environnement de coexistence pacifique depuis le Sommet mondial pour la paix en 2014.

Cet événement a présenté l'action concertée pour une paix durable avec des cas de divers secteurs tels que le droit international, la religion, l'éducation et les médias. En outre, il a abordé la coopération internationale qui est devenue une priorité pendant la pandémie pour surmonter la crise actuelle qui menace la coexistence et l'harmonie de l'humanité.

Les efforts de consolidation de la paix menés par HWPL pour établir des fondements juridiques et une norme internationale pour la paix en connectant les acteurs mondiaux s'incarnent dans ses efforts pour défendre le droit international pour la paix en rédigeant la Déclaration pour la paix et la cessation des guerres (DPCW). « Le manuel DPCW nous permet d'enseigner systématiquement le droit international et l'essence de la paix à ces étudiants et à d'autres. Cela leur permet de devenir professeurs dans le cours suivant », a déclaré M. Mizanur Rahman, premier conseiller de l'Association asiatique des professeurs de droit (AALP) et ancient président de la Commission nationale des droits de l'homme, Bangladesh (NHRC-BD), soulignant la nécessité d'encourager le discours public sur la consolidation de la paix dans les milieux académiques.

En plus des principes de base de la paix assignés aux nations à observer, la DPCW a présenté des principes qui devraient être traités à l'ère actuelle, tels que l'interdiction de recourir à la force, la promotion de la liberté religieuse et la participation civique pour diffuser une culture de paix. En particulier, elle déclare que les efforts pour la paix proviennent de tous les membres de la société mondiale en identifiant non seulement les États-nations mais aussi des organisations internationales et tous les citoyens comme les principaux acteurs de la construction de la paix. « Nous savons qu'il sera difficile de parvenir à la paix si nous ne travaillons pas tous pour elle. C'est pourquoi nous devons encourager les enfants, les jeunes et les adultes à prévenir les abus verbaux et à travailler à la réduction des inégalités et à l'éradication des disparités afin de parvenir à un monde plus équitable, stable et pacifique », a déclaré Rosalia Arteaga Serrano, ancienne présidente d'Equateur.

Octavia Alfred, ministre de l'Éducation, de la Planification des ressources humaines, de la Formation professionnelle et de l'Excellence nationale de la Dominique, a déclaré que les étudiants apprennent la nécessité de la coexistence et de la coopération mutuelles et transmettent à leurs amis, parents et enseignants ce qu'ils ont appris. Elle a indiqué que l'éducation à la paix d'HWPL traite également des concepts qui peuvent développer des compétences psychosociales, telles que le respect de la diversité, l'ordre, la résolution des conflits et la négociation, elle est donc utilisée pour la formation des enseignants.

« Notre objectif est de mettre fin aux guerres dans le village planétaire, d'établir la paix et de la laisser en héritage permanent aux générations futures. Sans la paix, tout ce que nous avons réussi à construire serait détruit. [...] Cela ne doit pas se produire. Alors, pour parvenir à la paix, ne devrions-nous pas atteindre notre objectif avec le même esprit ? », a déclaré le président Man Hee Lee d'HWPL lors de l'événement.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X