Algérie: ONU - Lamamra marque la forte présence de la diplomatie algérienne à New York

New York — Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra, a marqué la forte présence de la diplomatie algérienne à New York à travers d'intenses activités, rencontres bilatérales et des réunions de haut niveau visant à renforcer la profondeur africaine et à se repositionner dans un monde multipolaire, a indiqué samedi un communiqué du ministère.

En marge de sa participation aux travaux de la 76e session de l'Assemblée générale (AG) de l'ONU, qui se poursuivent jusqu'au 27 septembre, M. Lamamra a participé à trois réunions portant sur des thématiques importantes comme l'énergie, les systèmes alimentaires et la crise libyenne où la diplomatie algérienne s'emploie à aider les frères libyens à parvenir à la solution politique escomptée.

Le chef de la diplomatie algérienne a également eu une série de rencontres bilatérales avec ses homologues russe, ghanéenne, kenyane, mexicain, cubain, malien et vénézuélien, ainsi qu'avec le Conseiller spécial du président de la République du Soudan du Sud.

Il a en outre passé en revue les politiques économique et sociale mises en place par le gouvernement pour assurer la disponibilité de l'énergie, notamment dans les zones d'ombre, lesquelles politiques ont permis une couverture électrique à hauteur de 98%. De même qu'il a mis en exergue les efforts de l'Algérie aux niveau régional et international en vue de fournir de l'énergie aux pays en développement, notamment le programme énergétique au titre du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), précise le communiqué.

Lors de son intervention au Sommet sur les systèmes alimentaires, le ministre des Affaires étrangères a évoqué les retombées de la pandémie de Covid-19 sur les économies des pays du monde et son impact négatif sur les efforts visant la réalisation de l'Agenda 2030 pour le développement durable, mettant en avant les mesures et les dispositions prises par l'Etat algérien pour faire face aux répercussions de la pandémie grâce à une politique sociale encourageant la couverture des besoins alimentaires à partir de la production locale à la faveur de la politique agricole en place.

Intenses entretiens bilatéraux à New York

En marge des travaux de l'AG de l'ONU, M. Lamamra a eu de nombreux entretiens bilatéraux portant sur les voies et moyens de renforcer les relations bilatérales et la concertation sur les questions régionales et internationales. Ces rencontre ont été l'occasion de réaffirmer les positions indéfectibles de l'Algérie et ses lectures objectives quant aux différents développements tant sur le plan régional qu'international, souligne le communiqué.

Dans ce cadre, M. Lamamra s'est entretenu avec son homologue russe, Serguei Lavrov. Une rencontre lors de laquelle les deux parties ont noté avec une grande satisfaction la convergence des vues et des positions concernant les questions soulevées, réaffirmant la volonté commune des directions des deux pays de consacrer le caractère stratégique des relations bilatérales.

M. Lavrov a réitéré, à cette occasion, l'invitation adressée par le président russe, Vladimir Poutine, au président de la République, Abdelmadjid Tebboune, pour visiter Moscou, se disant prêt à se rendre en Algérie en consécration de la tradition de concertation et de coordination entre les deux parties.

Avec son homologue ghanéenne, M. Lamamra a évoqué les voies et moyens d'insuffler une nouvelle dynamique aux relations bilatérales et les principales questions de paix et sécurité en Afrique en prévision en prélude de l'adhésion du Ghana au Conseil de sécurité, en qualité de membre.

Les discussions entre les deux ministres ont porté, également, sur les perspectives de consolidation de la concertation et de la coordination entre l'Algérie et la CEDEAO concernant les questions d'intérêt commun, notamment la situation au Mali.

Avec la ministre kenyane des Affaires étrangères, les entretiens ont porté sur les relations bilatérales et la situation sécuritaire et politique au niveau du continent.

Les deux parties se sont félicitées du niveau exceptionnel de la coopération entre les deux pays et de la convergence des positions quant aux perspectives de règlement des crises et en faveur des justes causes. Les deux ministres ont insisté sur la nécessité d'appuyer les efforts visant à préserver l'unité du rang africain.

Les entretiens entre M. Lamamra et son homologue mexicain ont été axés sur les principaux points à l'ordre du jour de la session actuelle de l'AG, dont la lutte contre les retombés de la pandémie de Covid-19 et la réforme de l'ONU.

Les deux parties ont procédé à un échange de vues sur les questions régionales et internationales d'intérêt commun et le rôle constructif du Mexique au Conseil de sécurité.

Les deux parties ont passé en revue les principaux développements de la situation régionale et internationale dans le cadre de la tradition de concertation et de coordination entre l'Algérie et Cuba.

Avec son homologue malien, le ministre des affaires étrangères a examiné les questions liées au processus de paix et de réconciliation nationale dans ce pays frère et les perspectives de relever les défis relatifs à la période de transition. Les deux parties ont évoqué, en outre, les développements de la situation au niveau régional et les moyens de renforcer la coopération multilatérale au service des objectifs de stabilité et de développement dans la région sahélo-saharienne.

Quant à l'entretien entre les ministres des Affaires étrangères algérien et vénézuélien, il a porté sur les relations bilatérales et les perspectives de leur promotion, ainsi que sur nombre de question à l'ordre du jour des travaux de l'AG de l'ONU, dont le processus de réforme de l'organisation onusienne. Lors de ces entretiens, les deux parties ont également abordé des questions régionales et internationales d'intérêt commun.

M. Lamamra a, d'autre part, passé en revue avec le Conseiller spécial du président de la République du Soudan du Sud les relations entre les deux pays et les perspectives de leur développement. Les deux parties ont aussi abordé la situation prévalant dans la région de la Corne de l'Afrique.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X