Cameroun: Congo-Cameroun - Reprise du projet d'exploitation conjointe d'un gisement de fer à la frontière

Le ministre d'Etat, des Industries minières et de la Géologie, Pierre Oba, et son homologue camerounais en charge des Mines et de l'Industrie, Gabriel Dodo Ndoké, ont signé, le 23 septembre à Brazzaville, un accord pour réactualiser le projet d'exploitation conjointe des gisements de fer du Mont Nabemba et de Mbalam, localisés à la frontière des deux pays.

Trois jours auparavant, les experts des mines des deux pays se sont retrouvés pour définir les modalités de relance effective du projet d'ici à la fin du premier trimestre 2022. Il porte sur l'exploitation consensuelle du gigantesque gisement de fer Nabemba-Mabalam, situé à cheval entre la République du Congo et la République du Cameroun.

La durée de l'exploitation ainsi que les capacités de production n'ont pas été précisées mais l'on sait que ce gisement fait partie des projets structurants transfrontaliers qui vont contribuer efficacement au développement économique des deux Etats.

Le projet intègre la construction d'une ligne de chemin de fer allant du Mont Nabemba, dans le district de Souanké, département de la Sangha, au terminal minéralier multimodal de Kribi, un port en eau profonde situé dans la région sud du Cameroun.

Dans les conclusions adoptées, les deux Etats recommandent l'organisation, courant octobre, d'une mission d'inspection sur le point de jonction des deux projets ; la redynamisation du comité mixte de haut niveau de suivi des projets miniers transfrontaliers.

Les participants exigent aussi l'actualisation des études de faisabilité qui prennent en compte les deux projets ainsi que l'échange d'informations à ce propos.

« Nous nous sommes retrouvés ici sur instructions de leurs excellences, Denis Sassou N'Guesso et Paul Biya, pour mettre en œuvre leur volonté de développer conjointement le méga projet de fer de Nabemba et de Mbalam. En ce qui nous concerne, le président nous a enjoint de tout mettre en œuvre afin que ce projet aboutisse. Je souhaite un lendemain meilleur à notre méga projet », a indiqué le ministre Pierre Oba.

Pour le ministre camerounais des Mines, de l'Industrie et du Développement technologique, le mérite aura été pour le Congo. « Tout ce qui est lié à ce grand projet a été passé au peigne fin. Désormais, notre lisibilité sur la question devient plus claire qu'elle ne l'a été avant. Le mérite aura été pour le gouvernement congolais qui a insisté pour que cette coopération reprenne », a affirmé Gabriel Dodo Ndoké.

La prochaine réunion se tiendra à Yaoundé, au Cameroun, à une date qui reste à confirmer.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X