Congo-Brazzaville: Décès de Jacques Koyo - Une veillée artistique prévue jusqu'à la construction de la pierre tombale

Suite au décès de l'artiste musicien, l'Union des musiciens congolais (UMC) s'est réunie, le 23 septembre à son siège sous la présidence de Magloire Godefroy Bonguili, dit Pape God, le président du bureau exécutif national. Il a décidé de l'organisation d'une veillée artistique jusqu'à la construction de la pierre tombale.

La réunion de crise a regroupé les membres du bureau exécutif national, du bureau départemental de Brazzaville, des représentants de l'UMC diaspora, élargie aux leaders de la musique congolaise et des chroniqueurs de musique.

Un seul point a figuré à l'ordre du jour, à savoir l'organisation des obsèques de l'artiste musicien, Chairman Jacques Koyo, tragiquement disparu, le 21 septembre dernier à Brazzaville.

A l'issue de la réunion, le bureau exécutif national et toute la communauté artistique du Congo et de la diaspora ont convenu de rendre un hommage mérité dû au rang de cette icône de la musique congolaise et africaine. Il a été également décidé de l'organisation d'une veillée artistique à compter du 23 septembre et ce, jusqu'à la construction de la pierre tombale. Ladite veillée se tient à la rue Champ de tirs à Mikalou dans le sixième arrondissement, aux abords du cimetière de la Tsiémé, non loin du commissariat de police de Kibéliba, tous les jours de 13h30 à 19h00. Un registre des condoléances est ouvert ainsi qu'un cahier de cotisations.

Les participants à la réunion ont aussi décidé de la production d'une chanson hommage dans les studios Promius, au Plateau des 15 ans, puis d'un hommage officiel au Palais des congrès et de la consécration de la pierre tombale de l'illustre artiste.

Les groupes musicaux traditionnels, tradi-modernes, modernes, religieux et individualités sont priés de passer au lieu de la veillée pour leur programmation. Pour tout renseignement, contacter les numéros suivants : 06 922 19 88/ 05 522 19 88/ 06 666 70 65.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X