Afrique Centrale: À Brazzaville, la CEEAC appelle les acteurs tchadiens à participer au dialogue inclusif

Le président de la transition tchadienne, le général Mahamat Idriss Déby Itno, boucle ce dimanche 26 septembre sa première visite de deux jours à Brazzaville. Une visite marquée par l'appel de Denis Sassou Nguesso, en qualité de président en exercice de la Communauté économiques des États de l'Afrique centrale (CEEAC), aux acteurs tchadiens à participer au futur dialogue inclusif dans ce pays.

Denis Sassou Nguesso a déroulé le tapis rouge à Mahamat Idriss Déby Itno qu'il a accueilli dès sa descente d'avion.

Le nouvel homme fort du Tchad est venu solliciter « un appui consistant de la CEEAC qui doit l'aider à faire aboutir la transition en cours dans son pays », a indiqué une source diplomatique qui n'a pas souhaité répondre à la question de savoir si Ndjamena avait besoin de toute urgence des financements de la Communauté économique d'Afrique centrale.

Le président en exercice s'est juste contenté d'appeler tous les acteurs tchadiens à participer au dialogue inclusif. « Il les a invités à privilégier l'intérêt de leur pays, en œuvrant résolument et continuellement pour l'unité, la paix et la réconciliation nationale », selon le communiqué lu devant la presse par ministre congolais de la Coopération internationale et fils du président congolais.

La CEEAC a aussi salué les intentions des autorités tchadiennes de transition, d'accepter d'impliquer les différents groupes armés dans le processus de réconciliation nationale.

En juin dernier, Brazzaville avait déjà abrité un sommet des chefs d'État et de gouvernement de la CEEAC sur la situation sécuritaire au Tchad.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X