Cameroun: Election Fécafoot - A peine candidat, Samuel Eto'o crie à la fraude

26 Septembre 2021

Candidat à la présidence de la Fecafoot, Samuel Eto'o dit relever de nombreux manquements qui entourent le scrutin devant déboucher à la mise en place d'un nouvel exécutif à la tête de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot).

Dans une correspondance adressée au ministre des Sports et de l'Education physique, l'ancien capitaine des Lions Indomptables accuse l'exécutif actuel de la Fecafoot, de préparer la fraude.

« En dehors d'une falsification aggravée de la liste des clubs des championnats départementaux appelés à prendre part aux élections au niveau départemental, des menaces proférées à certains présidents des clubs, du conflit d'intérêt du président par intérim et de plusieurs membres de la Fecafoot qui sont à la fois juges et parties en étant candidats à des postes d'élus à ces élections, et surtout le refus par la Fecafoot d'appliquer une sentence arbitrale rendue par la chambre de conciliation du CNOSC [... ] il est clairement démontré par tous les faits que nous allons tout droit vers une mascarade électorale fomentée par l'exécutif intérimaire actuel dans l'unique but de se maintenir aux affaires », écrit Samuel Eto'o.

Annonçant sa candidature, Samuel Eto'o indiquait que son ambition est d'assainir le football camerounais.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X