Congo-Brazzaville: Musique sacrée - "Viens à Jésus" enfin présenté au public

Le nouvel album du chantre et auteur-compositeur Berger Dimina, sorti depuis 2020, a été officiellement présenté au public le 26 septembre à Sueco, à travers un concert live. D'autres groupes et artistes invités sont aussi montés sur scène.

La présentation de l'album, prévue pour mars 2020 et reportée à cause de la pandémie de covid-19, a finalement eu lieu cette année. «Viens à Jésus», produit par la maison DB productions, comporte neuf titres chantés en langues française, lingala et kuni. Il s'agit de "Jésus le rédempteur" (C'est Dieu qui donne la vie), "Se yo" (Seulement toi, seulement Jésus), "Ndiobukulu ami" (Ma façon d'être sauvé), "Alléluia" (Action de grâce à l'Eternel pour ses bienfaits), "Oh Yesu" (Le nom de Jésus-Christ qui donne tout, qui donne ce qui est bon), "Supplication" (Une prière au Seigneur) et "Ntumunu ami" (Un témoignage sur sa mère qui s'est consacrée avec zèle à l'évangélisation).

Il y a aussi "Buni na musilé" (Que dois-je faire pour être sauvé), le titre le plus connu de l'album et très bien apprécié du public, enfin, « Viens à Jésus » (Un appel à suivre Jésus-Christ le Sauveur) qui a mis la salle debout. Le public, très enthousiaste et euphorique, a savouré ces différents titres. Berger Dimina a mis la chaleur dans la salle durant tout le concert. Des cris de joie et les pas de danse exécutés par les spectateurs ont donné une allure de fête au concert. « Comme le public a exprimé sa satisfaction à travers les ovations, moi aussi je suis heureux de ce que l'album a été bien accueilli et bien apprécié », a confié l'artiste au sortir de la scène.

Avec «Viens à Jésus» qui est une autoproduction, Berger Dimina signe là son deuxième album. Cela, après «7 étoiles» sorti en 2018, une année après avoir démarré sa carrière solo en 2017. L'artiste est aussi membre de la célèbre chorale Yindoula de l'Eglise évangélique du Congo, dont il est resté attaché. D'autres artistes et groupes ont aussi presté au cours du concert, notamment la chorale Kia, le groupe Pêcheurs d'hommes et le chantre Brejnev Atipo.

Ce concert a été précédé d'une conférence de presse que Berger Dimina a animée, le 25 septembre, avec son manager Perphety Dianzinga. Au cours de celle-ci, l'artiste qui chante également en kuni, sa langue maternelle, a invité les autres artistes congolais à chanter aussi en leurs langues maternelles, dont certaines sont en voie de disparition. Une manière de les promouvoir et de les préserver car, selon lui, ces langues représentent une véritable richesse pour les artistes, les Congolais et le pays. Berger Dimina prévoit une tournée nationale en vue de la promotion de son nouvel album qui est aussi disponible en ligne sur les plates-formes de téléchargement.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X