Algérie: Ghardaïa - Promotion du secteur touristique selon une vision de développement durable

Ghardaia — Destination touristique de renommée nationale et internationale, la région de Ghardaïa, la wilaya d'El Menea y compris, recèle un patrimoine matériel et immatériel d'une grande portée historique, culturelle et architecturale et lui confère une bonne place dans la stratégie de développement d'un tourisme durable répondant aux attentes économiques de la région.

Véritable locomotive de l'économie locale, ses potentialités naturelles touristiques, énormes et diversifiées ont poussé les responsables locaux, de concert avec les tour-opérateurs et agences de voyages, à œuvrer pour une dynamisation de l'activité touristique.

Selon le responsable de l'agence "Visa travel", Kamel Chaib, un plan d'action sera arrêté prochainement pour la mise en valeur et la promotion de tous les atouts de la région de Ghardaia, qui offrent des attractions touristiques répondant aux besoins d'une clientèle sans cesse en quête d'authenticité, de nouveaux produits et de circuits, à même de drainer un nombre important de touristes.

Pour un gérant d'hôtel à Ghardaia, Said Benkhelifa, l'activité touristique doit être assainie, réorganisée pour une véritable relance du tourisme dans le pays très affecté par la pandémie du coronavirus et la fermeture des frontières.

L'objectif est de valoriser au maximum les richesses touristiques et les produits de l'artisanat pour la promotion de l'activité touristique, qui générera certainement une valeur ajoutée pour toute la région et constituera une source de revenus pour de nombreuses familles, a-t-il souligné.

Les nombreux sites culturels, environnementaux et monuments funéraires existant dans cette région du Sud constituent des atouts privilégiés pour la promotion d'un tourisme durable respectueux des traditions et us de la région et porteur de richesses pour l'économie locale.

La région est composée de plusieurs Ksour ou cités millénaires, en particulier la pentapole de la vallée du M'zab et les Ksour de Métlili et d'El-Menea, conçus magistralement par les aïeux sous forme architecturale "d'amphithéâtre" épousant le site rocailleux, en tenant compte du climat et des concepts religieux.

Cette architecture, dont s'est inspiré Le Corbusier, attirait annuellement de nombreux touristes étrangers et spécialistes en la matière, et de nombreux ouvrages et systèmes hydrauliques traditionnels ainsi que les palmeraies font également la curiosité des visiteurs de la vallée du M'zab.

Lire aussi: Ghardaïa: lancement des travaux de restauration des monuments funéraires et religieux

A cela s'ajoute les marchés et souks traditionnels très actifs où les objets de l'artisanat des ksour sont écoulés à la criée.

Au Sud de Ghardaïa, se trouve la région d'El-Menea, passage obligé pour les touristes allant vers l'extrême sud du pays et qui regorge aussi de richesses culturelles et environnementales, notamment l'ancien Ksar d'El-Menea, ses palmeraies et orangeraies, serpentées par des ruisseaux d'eau naturelle et minérale, ses dunes de sable, le lac "sebkha", un site de transit pour diverses espèces d'oiseaux migrateurs, ainsi que le monastère et tombeau du Père Charles de Foucauld devenu un lieu de pèlerinage pour les chrétiens.

A l'Est, existe une station thermale à Zelfana, à l'état traditionnel mais conviviale pour un tourisme de masse et interne, composé en particulier de personnes âgées. Et au Nord, dans la localité de Daïa Ben-Dahoua, réputée pour son artisanat, on peut trouver de nombreux vestiges anciens, dont des gravures rupestres qui constituent des sites attractifs pour les touristes étrangers.

Puissant instrument de développement dans l'économie locale de Ghardaïa, l'activité touristique et l'artisanat peuvent jouer un rôle stratégique de développement durable dans la région et permettre, par la même occasion, la promotion de la femme au foyer, notamment par la production artisanale.

Offre appréciable de possibilités d'accueil

L'attractivité de la région s'illustre, en outre, par les traditionnelles fêtes (du tapis, du Mehri, du Ksar d'El-Menea) qui attirent chaque année des milliers de personnes.

S'agissant de l'infrastructure touristique, la région offre des possibilités d'accueil appréciables, à travers la station thermale de Zelfana, et un tissu de structures d'hébergement constituées, dans les wilayas de Ghardaïa et El-Menea, de 34 structures hôtelières (classées et non classées) totalisant 2.395 lits, 31 agences de voyages et trois (3) zones d'expansion touristique d'une superficie totale de 2.226 hectares.

Diverses structures du genre sont également projetées, et actuellement à divers taux d'avancement de leurs chantiers, pour la réalisation de 68 structures hôtelières offrant une capacité de 6.964 lits, selon les données du secteur du Tourisme et de l'Artisanat.

A cela s'ajoute une quinzaine d'auberges de jeunes (relevant du secteur de la jeunesse et des sports) offrant en moyenne 50 lits chacune.

La préservation, la protection et la mise en valeur du patrimoine matériel et immatériel, naturel et culturel des régions de Ghardaïa et El-Menea peuvent offrir un cadre privilégié pour la mise en place d'une stratégie de création de richesses et d'emplois.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X