Nigeria: Au moins 34 morts dans une attaque dans l'État de Kaduna

Dans le village de Madamai au Nigeria, une attaque a fait au moins 34 morts, dimanche 26 septembre 2021.

Au Nigeria, une attaque contre le village de Madamai, dans l'État de Kaduna (nord) a fait au moins 34 morts dimanche 26 septembre. L'État de Kaduna est régulièrement la cible de groupes criminels et le théâtre de conflits sanglants entre éleveurs et agriculteurs. Une enquête est en cours.

Deux suspects ont été arrêtés dans le cadre de l'enquête, a confirmé le responsable de la sécurité de l'État de Kaduna, Samuel Aruwan. Si l'identité des assaillants reste encore inconnue, Aruwan évoque des hommes armés, que les Nigérians appellent des « bandits ». Ils sont responsables de pillages, vol de bétail et enlèvements contre rançon dans le nord du Nigeria, qui ne cessent de s'accroître ces dernières semaines.

« Les forces de sécurité effectuent en ce moment des patrouilles agressives, elles ont lancé une chasse à l'homme pour retrouver les assaillants. La situation nous préoccupe profondément, explique Samuel Aruwan. [...] Les gens doivent comprendre que le banditisme ou la criminalité ne sont pas une affaire de religion ou d'appartenance ethnique. Ce sont des monstres ! Nous devons nous indigner et l'affronter sans retenue. »

Une situation sécuritaire qui se dégrade

Toujours selon le responsable local de la sécurité, l'attaque du village de Madamai dans le district de Kaura a été suivie d'intenses échanges de tirs entre assaillants et soldats dépêchés sur place. Des maisons ont été brûlées et plusieurs personnes blessées.

L'attaque a été condamnée ce lundi par le gouverneur de l'État de Kaduna lors d'une réunion des gouverneurs du Nord sur l'insécurité. C'est la deuxième réunion de ce genre en à peine quelques mois, signe de la dégradation de la situation sécuritaire.

Une autre attaque a eu lieu dans l'État de Sokoto où des hommes armés ont tué 22 membres des forces de sécurité dans une attaque commise contre une base de l'armée, selon un parlementaire local.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X