Algérie: Insertion professionnelle dans l'Education nationale - Environ 19.000 cas régularisés

Alger — Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Abderrahmane Lahfaya a fait état lundi de la régularisation de 18.915 cas d'insertion, jusqu'à mi-septembre courant, des bénéficiaires du dispositif d'aide à l'insertion professionnelle (DAIP) et des contrats d'insertion des diplômés (CID) dans le secteur de l'Education nationale.

Dans une déclaration à la presse à l'issue d'une séance de travail tenue avec le ministre de l'Education nationale, Abdelhakim Belabed, M. Lahfaya a affirmé que le secteur de l'Education "est classé en deuxième position compte tenu du nombre des concernés par l'insertion, estimé à 104.406 inscrits, soit 30,16 %", indiquant qu'il a été procédé, jusqu'à mi-septembre courant, à "la régularisation de 18.915 cas, c'est-à-dire 12,18 % des concernés".

"L'insertion dans le secteur de l'Education sera boostée par le recours aux postes budgétaires et à ceux autorisés par le Premier ministre, selon les procédures administratives prévues par la loi", a-t-il expliqué, faisant remarquer la coordination et la concertation établies entre les secteurs concernés dans le cadre du travail des commissions, lesquelles "ont permis de trouver des solutions en mesure de stimuler l'insertion et aplanir les obstacles qui l'entravent à l'échelle nationale".

M. Lahfaya a appelé, dans le même contexte, à davantage de coordination et de collaboration entre les secteurs concernés par cette opération à caractère national et de dimension sociale afin "de supprimer les entraves avec l'ardeur qu'il faudra pour concrétiser les engagements du Gouvernement dans ce sens".

De son côté, M. Belabed a indiqué que le dossier d'intégration des bénéficiaires des deux dispositifs "est pris en charge comme il se doit au niveau de son département". Nous œuvrons à prendre en charge un maximum de bénéficiaires conformément aux orientations du président de la République, a-t-il dit.

Qualifiant l'intégration des bénéficiaires de ces dispositifs dans le secteur de l'Education de "démarche solidaire par excellence", M. Belabed a précisé que son secteur "intègrera près de 35.000 bénéficiaires des deux dispositifs en veillant à affecter les concernés dans les postes où il y a un besoin, notamment dans le cycle primaire".

A noter que ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale a procédé à la numérisation de l'opération d'intégration via une plateforme numérique opérationnelle comportant toutes les données se rapportant aux concernés, permettant un suivi minutieux.

La séance de travail, à laquelle ont pris part des représentants de la Direction générale de la fonction publique et du ministère des Finances, le directeur général de l'emploi et de l'insertion, a été l'occasion de suivre d'évolution de l'opération d'intégration des bénéficiaires des deux dispositifs dans secteur de l'Education nationale et de se pencher sur certaines entraves rencontrées afin de prendre des mesures en ce sens en vue d'assure la réussite de l'opération d'intégration.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X