Libye: Nouvelles tensions entre les parlementaires et le président el-Menfi

Mohamed el-Menfi, le président du conseil présidentiel libyen par intérim

Le parlement libyen a annoncé le report de la séance dédiée au vote de la loi organisant les élections législatives du 24 décembre 2021. Ce report permet, selon le porte-parole de la chambre des représentants, de laisser plus de temps au comité de l'Assemblée chargé de s'entendre sur un projet de loi. Après le retrait de la confiance du parlement au gouvernement, la présidence libyenne menace d'intervenir pour mettre fin aux désaccords entre les parties.

De nouvelles tensions politiques en Libye ont cette fois lieu entre le conseil présidentiel et la chambre des représentants. Le président Mohamed el-Menfi a appelé les principaux candidats potentiels à la présidentielle aussi prévue en décembre à se retirer de la course si les différents persistaient concernant la loi sur les élections législatives.

Le Haut conseil de l'État, une sorte de Sénat au rôle uniquement consultatif, a refusé la loi électorale sur la présidentielle entérinée par la chambre des représentants, ce qui a créée une polémique suivie d'une tension. Selon plusieurs observateurs, cette position du président risquerait d'ajouter à la confusion générale, une loi pour la présidentielle ayant déjà été votée.

Quant à la chambre des représentants, elle n'exclut plus maintenant, en cas d'impossibilité à s'entendre sur une loi pour organiser les législatives de s'appuyer sur la loi existante, qui figure dans la déclaration constitutionnelle.

Des élections primordiales pour sortir du chaos

Le Forum politique libyen, qui regroupe des personnalités de la société civile, essaie de son côté de sauver les élections. Pour la troisième fois en un mois, il en appel à l'envoyé spécial de l'ONU pour organiser en urgence une réunion pour faire face à ces « derniers développements dangereux ».

Les élections de fin d'année sont considérées par la communauté internationale comme le seul moyen capable de sortir la Libye de la crise politique et du chaos qui dure maintenant depuis dix ans.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X