Madagascar: Analakely - Complicité entre marchands et voleurs à la tire

Cette fois-ci, la chance n'a pas été du côté des malfrats et des voleurs à la tire rôdant aux alentours d'Analakely. Ils ont mal choisi leur cible puisqu'ils sont tombés sur un pratiquant d'art martial.

En un temps record, ce dernier a pu maîtriser l'un des voleurs. Les compères, qui scrutaient la scène un peu plus loin, ont choisi de prendre la poudre d'escampette en voyant l'un des leurs à terre. La victime a alors décidé de ramener le malfrat au commissariat mais en cours de route, il y a eu un revirement de situation. Bien que cet acte n'ait été que de la légitime défense, et si on pensait que les témoins auraient été fiers de cet acte héroïque, loin de là, des voix se sont élevées pour fustiger le jeune homme. Alors que des individus ont proféré des menaces, la victime a dû appeler des amis pour venir à sa rescousse. Et c'est seulement ainsi qu'il a pu évacuer les lieux sans danger pour emmener le bandit à la police.

Selon ses témoignages, ce sont quelques-uns des marchands qui ont été les défenseurs des malfrats. Une complicité qu'il n'arrive pas à expliquer. Dans tous les cas, une enquête s'impose puisqu'avec une telle situation, on ne se sentirait plus en sécurité nulle part et cette insécurité risque même de devenir un acte banal dans les lieux à forte affluence comme Analakely.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X