Cameroun: Retour massif des ex-Boko Haram - L'urgence sanitaire

La Force multinationale mixte a organisé une vaste campagne de santé gratuite du 21 au 25 septembre dernier dans le Mayo-Sava.

Après avoir affaibli le groupe terroriste Boko Haram, l'urgence d'assister les populations et les ex-combattants en soins de santé, en assistance alimentaire et bien d'autres appuis s'impose. C'est tout le sens à donner aux soins médicaux et dentaires gratuits dispensés du 21 au 25 septembre 2021 au profit des populations de Kangalerie et Homaka, localités situées dans le département du Mayo-Sava, à l'Extrême-Nord.

Ces zones sont celles qui ont été les plus touchées par les atrocités de Boko Haram. Cette initiative de la Force Multinationale Mixte (FMM), avec le soutien du Royaume-Uni, vise non seulement à stabiliser les zones jadis cibles du groupe terroriste Boko Haram, mais surtout « à rassurer et à encourager ces populations qui sont restées résilientes aux côtés des forces de défense et de sécurité durant la période des combats.

C'est grâce à elles que nous avons pratiquement éradiqué Boko Haram dans ces zones », souligne le colonel Martin Luther Ashetkemun, chef d'état-major, représentant le général de brigade Bouba Dobékréo, commandant du secteur N°1 de la FMM basé à Mora. De manière concrète, il est question de « sensibiliser les populations à se méfier du nouveau discours trompeur des terroristes selon quoi ils ne cibleraient plus les populations mais plutôt les bases militaires uniquement. C'est totalement faux, il faut qu'elles le sachent », a martelé le colonel Martin Luther Ashetkemun à toutes les étapes où la caravane de la campagne de santé a séjourné.

Les zones choisies manquent cruellement de couverture sanitaire. Les centres de santé ont été détruits par Boko Haram. D'où ce grand déploiement des spécialistes de santé : médecins généralistes, chirurgiens, dentistes, psychologues, explique le lieutenant-colonel Nkezea Aziwung, médecin-chef au secteur N°1 de la FMM. L'accent particulier mis sur l'aspect psychologique a pour objectif d'évacuer le traumatisme suite à la terreur vécue par ces populations.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X