Cameroun: Développement via le tourisme - Tout le monde devrait en profiter

Ce souhait était la toile de fond de la 42e édition de la journée mondiale présidée hier à Yaoundé par Bello Bouba Maïgari.

Une cérémonie brève. Le temps de la lecture du message du secrétaire général de l'Organisation mondiale du Tourisme par Bello Bouba Maïgari, ministre d'Etat, ministre du Tourisme et des Loisirs au Bois Sainte Anastasie à Yaoundé. Un message qui s'appuyait sur le thème de cette 42e édition : « Tourisme et croissance inclusive ».

« Le désir humain de voyager et d'exploiter est universel, aussi le tourisme doit-il être accessible à tous. Et les nombreux avantages socio-économiques générés par le tourisme doivent eux aussi être accessibles à tous », a indiqué Zurab Pololikashvili, secrétaire général de l'OMT. Pour lui, la célébration de cette journée témoigne de l'engagement à ce que les avantages engendrés par le développement du tourisme bénéficient à ce secteur vaste et diversifié, à tous les niveaux, de la plus grande compagnie aérienne à la plus petite entreprise familiale. En effet, il est plus que temps que ce secteur, l'un des plus touchés par le Covid-19, bénéficie au plus grand nombre.

Mais d'abord un préalable doit être réalisé. « Cette célébration de la journée mondiale du tourisme visait déjà à préparer notre pays comme tous les pays membres de l'OMT à la relance de l'économie et du tourisme en général après le Covid-19. Il s'agit aussi de sensibiliser tout le public et lui dire que la reprise de l'économie touristique après le Covid-19 doit d'abord passer par la vaccination parce que c'est le seul moyen de vaincre cette pandémie », a indiqué Bello Bouba Maïgari. Ce préalable permettra donc de faire pleinement profiter de la croissance économique. « Si nous voulons une croissance inclusive, il nous faut rallier tout le monde à une meilleure vision du tourisme », a ajouté le SG de l'OMT.

De par sa transversalité, le secteur du tourisme peut relever ce défi. Selon les experts, tous les secteurs sont affectés par les retombées des produits du tourisme. Emmanuel Oyebog, directeur des sites touristiques au Mintoul pense que tout devrait commencer par la sensibilisation. « Le ministère du Tourisme est en train de faire le mieux possible pour attirer les touristes.

Ils peuvent venir mais maintenant ce sont les Camerounais, tous les secteurs y compris, qui doivent se mobiliser pour tirer profit de leur présence. Nous stimulons des activités dans tous les secteurs pour susciter la connaissance, la compréhension pour que les gens puissent se préparer à l'arrivée des touristes », explique-t-il. Sensibilisation justement, il y en a eu tout au long de la semaine d'activités en prélude à cette journée. Sur le tourisme interne notamment. Mieux valorisés, les sites et destinations touristiques pourraient pleinement participer à une croissance inclusive.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X