Algérie: Réhabiliter le CNESE pour capter les compétences scientifiques

Alger — Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a affirmé, mardi à Alger, que l'installation du Conseil national économique, social et environnemental (CNESE) cadrait avec son engagement à réhabiliter cette instance pour "attirer les compétences scientifiques".

Cette installation "est une consécration de notre engagement à réhabiliter le CNESE en l'érigeant en une instance captivante des compétences scientifiques, et reflétant l'exercice effectif de la démocratie", basée sur "l'association des différents acteurs socioéconomiques, ainsi que la société civile et les experts de divers spécialités dans la concertation nationale", a précisé le Président Tebboune lors de la cérémonie d'installation des membres du Conseil.

Cette espace de consultation "permettra de cristalliser les outils scientifiques à même de consacrer un nouveau modèle économique et formuler des recommandations susceptibles de préserver ou encore valoriser les acquis sociaux", a-t-il souligné.

"Partant, nous avons veillé à ce que la composition du conseil soit diversifiée et représentative des différentes catégories, spécialités et régions du pays et de la communauté algérienne à l'étranger", a affirmé le Président Tebboune.

L'intégration de compétences parmi les femmes et les jeunes est venue renforcer le capital humain qui est à même de proposer des solutions et d'émettre des recommandations pour promouvoir les politiques publiques, a soutenu le président de la République.

Et de rappeler la constitutionnalisation de ce conseil afin de lui permettre, a-t-il dit, de "s'acquitter de ses missions en tant qu'espace de dialogue et de concertation et mécanisme de prospection, d'analyse et de proposition concernant toutes les questions relevant de ses domaines de compétence".

Le président de la République a présidé, mardi au Palais des Nations (Club des Pins), la cérémonie d'installation des membres du Conseil national économique, social et environnemental, en présence du président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, du président de l'Assemblée populaire nationale, Brahim Boughali, du Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, du président du Conseil constitutionnel, Kamel Fenniche, de membres du gouvernement, du président de l'institution consultative, Rédha Tir, ainsi que de cadres supérieurs et de représentants des partenaires socio-économiques et de la société civile.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X