Maroc: Verdict du Tribunal européen - Le Polisario évoque une "victoire triomphale" du peuple Sahraoui

"Victoire triomphale du peuple Sahraoui devant la justice européenne ce mercredi 29 septembre 2021, le Tribunal de l’Union européenne a rendu deux arrêts historiques pour la cause sahraouie", s'est réjouit le Front Polisario dans sa première réaction à la décision du Tribunal européen.

Luwembourg — L'annulation des accords de pêche et de l'agriculture entre le Maroc et l'Union européenne étendus au Sahara Occidental, prononcée mercredi par le Tribunal de l'Union européenne, est une victoire triomphale du peuple Sahraoui devant la justice européenne, a déclaré le Front Polisario dans un communiqué.

"Victoire triomphale du peuple Sahraoui devant la justice européenne ce mercredi 29 septembre 2021, le Tribunal de l'Union européenne a rendu deux arrêts historiques pour la cause sahraouie", s'est réjouit le Front Polisario dans sa première réaction à la décision du Tribunal européen.

"D'abord, le Tribunal juge que le Front Polisario est le représentant du peuple Sahraoui qui, par conséquent, dispose de la capacité d'agir en justice devant les juridictions européennes pour défendre les droits souverains de son peuple à l'égard de son territoire national et de ses ressources naturelles", se réjouit la représentation du Front Polisario à Bruxelles.

Et "Sur le fond, le Tribunal annule les nouveaux accords UE-Maroc car ils ont été imposés illégalement au peuple sahraoui, contre son consentement", explique-t-elle.

Dans ce cadre, le Tribunal souligne que des soi-disant "consultations" avec les "populations concernées" ne peuvent en aucun cas remplacer le consentement du peuple Sahraoui, qui constitue un "peuple" à part égal des autres peuples en droit international, ajoute le Polisario dans sa déclaration écrite.

De même, le Tribunal écarte définitivement l'argument fallacieux des bénéfices, qui ne peut pas substituer l'exigence incontournable du consentement.

Par ses deux arrêts rendus aujourd'hui, dans la droite ligne de la jurisprudence de la Cour, le Tribunal de l'Union européenne renforce et consolide les acquis de l'arrêt de 2016.

Dans son arrêt du 21 décembre 2016, la Cour de Justice de l'Union européenne avait posé deux acquis. Premièrement, la Cour a rappelé que, en vertu du droit à l'autodétermination et à l'indépendance, le Sahara occidental dispose d'un statut séparé et distinct vis-à-vis du Royaume du Maroc, rejetant les prétentions expansionnistes de l'occupant.

"Nous appelons donc les dirigeants européens à se conformer aux arrêts du Tribunal car leur défiance à l'égard de la justice européenne continue à entraver le processus de décolonisation du Sahara occidental", a-t-il ajouté.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X