Malawi: 32 ans de prison pour possession et vente illicite de corne de rhinocéros

Rhinocéros blanc

Lilongwe — Un tribunal du Malawi a infligé une sentence de 32 ans de prison à un ressortissant chinois condamné pour trafic d'animaux sauvages.

Lors de la lecture de la sentence mardi, la juge Violet Chipao a trouvé Lin Yunhua coupable de trois chefs d'inculpation portant chacun une peine de 14 ans.

Les procureurs reprochaient à Lin Yunhua, qui entend faire appel, la possession et la vente illicite de cornes de rhinocéros et blanchiment d'argent. La juge a toutefois précisé que les peines ne sont pas cumulatives, ce qui signifie que le condamné passera en tout 14 ans derrière les barreaux. Il sera expulsé vers son pays d'origine après avoir purgé sa peine, a précisé la cour.

Pas un cas isolé

Selon l'acte d'accusation M. Lin fait partie d'un syndicat de trafiquants d'espèces sauvages qui opère au Malawi depuis au moins dix ans. C'est en août 2019 qu'il est arrêté après une traque qui a duré trois mois.

La condamnation de M. Lin porte à 14 le nombre de membres d'un syndicat de trafiquants d'espèces sauvages envoyés en prison dans ce pays d'Afrique australe. Parmi eux figurent quatre ressortissants malawites et dix ressortissants chinois, dont la femme de M. Lin qui est déjà derrière les barreaux après une condamnation à 11 ans de prison. Leur fille a également été arrêtée en décembre 2020 pour des infractions présumées de blanchiment d'argent. Son procès est en cours.

"Mon message à ces syndicats est le suivant : attention, le Malawi n'est pas un terrain de jeu", a déclaré Brighton Kumchedwa, directeur du département des parcs nationaux et de la faune sauvage du Malawi.

L'avocat de la défense, Chrispine Ndalama, a déclaré mardi à VOA que son client envisageait de faire appel de la sentence.

La Cour a donné à la défense un délai de 30 jours pour faire appel.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X