Algérie: Vers l'exportation du vaccin "CoronaVac" aux pays africains à l'horizon 2023

Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane,au coup d'envoi officiel de la production en Algérie du vaccin contre la Covid-19.

Constantine — Le vaccin contre le Covid-19 dont la production a été lancée aujourd'hui par l'Algérie, sera exporté aux pays africains à l'horizon 2023, a indiqué mercredi à Constantine le ministre de l'Industrie pharmaceutique, Abderrahmane Djamel Lotfi Benbahmed.

Dans une allocution lors de la cérémonie de lancement de la production du vaccin, organisée à l'hôtel Marriott, dans le cadre de la visite de travail du Premier ministre, ministre des Finances à Constantine, le ministre a relevé que les capacités de production ambitieuses de l'unité de Constantine permettront à l'Algérie de satisfaire aux besoins d'exportation dans le cadre de l'initiative "Africa-Vac".

Il a fait état, à cet égard, d'une production de 5,3 millions de doses du vaccin anti-Covid-19 en janvier prochain, à raison de 320.000 doses par jour.

Pour le ministre, "cette cadence de production permettra de répondre aux besoins nationaux exprimés, estimés à 65 millions de doses, pour passer ensuite de la satisfaction des besoins à l'exportation et la satisfaction des besoins des pays voisins".

M. Benbahmed a évoqué "la possibilité d'atteindre cette quantité de production sans avoir à recourir à la mobilisation d'autres unités de production".

Le ministre a également rappelé que la production de ce vaccin "est intervenue en application des directives du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, après qu'un contrat de partenariat a été conclu en juillet dernier avec le pays ami, la Chine".

Une commission intersectorielle a également été mise en place au ministère de l'Industrie pharmaceutique qui comprend, outre les cadres de la tutelle, des représentants du ministère des Affaires étrangères et de la communauté nationale à l'étranger, de l'Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'Institut Pasteur d'Algérie et de la Agence nationale des produits pharmaceutiques, a-t-il ajouté.

Il a expliqué que cette commission était en charge "de veiller à l'accompagnement du groupe Saïdal pour accélérer la concrétisation du projet de production du vaccin".

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X